C'est pas mon idée !

jeudi 26 septembre 2013

BBVA organise son premier "datathon"

BBVA
Tandis que les analystes de Gartner nous signalent que le concept "big data" s'impose progressivement dans les entreprises, BBVA, qui n'en est pas à ses débuts sur le sujet, l'aborde maintenant sous un angle original : la banque espagnole organise ce qu'elle appelle un "datathon", autour de ses données de paiement par carte.

En clair, cet "Innova Challenge" est un concours relativement classique dans son principe, ouvert aux créatifs, designers, concepteurs et développeurs du monde entier, et richement récompensé (un total de 90 000 euros est mis en jeu). Le défi lancé aux participants est de créer, entre le 1er octobre et le 3 décembre, des visualisations, services et applications innovants, avec une particularité importante : les projets qu'ils soumettront devront exploiter les données que BBVA met à leur disposition.

Celles-ci, accessibles via des APIs (interfaces de programmation applicative), sont composées de l'ensemble des informations de paiement enregistrées par la banque, via les transactions des porteurs de carte et des terminaux des commerçants clients, à Madrid et Barcelone entre novembre 2012 et avril 2013. Elles seront anonymisées et agrégées (par semaine et par mois, avec également des répartitions horaires dans la semaine) mais offrent tout de même un niveau de détail assez élevé, avec, notamment, catégories de dépense, origine, âge et sexe des clients.

BBVA Innova Challenge

Afin d'étendre au maximum le champ des opportunités, 3 classements différents sont proposés aux candidats pour leurs réalisations : les applications destinées au grand public (ou comment améliorer la vie quotidienne des consommateurs), les applications pour les entreprises ou le secteur public (par exemple en matière d'aide à la décision) et les "visualisations" (c'est-à-dire des représentations originales des informations, capables d'en faciliter la compréhension et l'interprétation).

En introduction à une future démarche généralisée d'ouverture de ses plates-formes, BBVA se fixe pour premier objectif avec cette opération de promouvoir leur utilisation. En perspective, l'ambition stratégique est, d'une manière générale, de stimuler l'innovation "autour" de la banque, en permettant à tout un chacun d'apporter des idées et de créer des solutions originales à partir des données existantes, aujourd'hui sous-exploitées.

A ce stade, la démarche reste une expérimentation pour BBVA, mais il est aisé d'envisager qu'un véritable modèle d'affaires soit défini, à terme, sur ces fondations mixant "open data" et "big data", 2 des grandes tendances technologiques du moment, sur lesquelles les banques commencent à se positionner sérieusement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)