C'est pas mon idée !

vendredi 23 août 2013

Guide Financial : du PFM au conseil financier

Guide Financial
Participante au prochain FinovateFall, l'événement mondial incontournable de l'innovation technologique dans le secteur financier, la jeune pousse Guide Financial doit y présenter son offre, qui, bien qu'elle ne soit pas encore publique, semble dessiner l'avenir de la gestion de finances personnelles (le "PFM").

Tout d'abord, les bases sont couvertes, quoique sans grande originalité. Un partenariat avec Intuit (ce qui change du quasi-monopole de Yodlee) permet à la startup d'accéder directement aux comptes détenus dans plus de 19 000 établissements aux États-Unis et au Canada. A partir des données qui en sont extraites, le service réalise une classique catégorisation automatique des opérations qui permet, entre autres, de suivre au jour le jour les dépenses et les progrès réalisés en matière d'épargne.

Tout ceci n'est cependant que la partie émergée d'un iceberg bien plus intéressant. L'objectif réel de la plate-forme est en effet d'être un véritable conseiller financier, accessible à tous les consommateurs qui ne peuvent bénéficier des recommandations d'un professionnel. Ainsi, d'emblée, la principale promesse de Guide Financial est de faire économiser de l'argent à ses utilisateurs. Le gain potentiel est même chiffré de manière globale lors de l'inscription et représenterait en moyenne 7 000 dollars par an.

Guide Financial

Comment une telle magie peut-elle opérer ? Dès la connexion aux comptes du nouvel inscrit et après que ce dernier ait fourni quelques informations sur sa situation personnelle, les outils de la startup analysent les transactions réalisées sur 25 paramètres différents (d'autres seront ajoutés régulièrement), à la recherche d'erreurs de gestion classiques et de pistes d'optimisation. Par la suite, les mêmes traitements seront à nouveau réalisés chaque semaine, pour affiner et ajuster en permanence les résultats.

Ce sont, par exemple, les stratégies de remboursement des dettes (notamment de cartes de crédit), les choix de supports d'épargne ou encore l'utilisation des comptes à avantages fiscaux (assurance santé, retraite…) qui sont ainsi épluchés minutieusement par les automates de Guide Financial. Grâce à l'expertise cumulée d'une équipe de spécialistes aguerris, qu'elle modélise dans ses algorithmes, la société peut alors proposer à ses utilisateurs des scénarios d'optimisation, valorisés.

J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire à plusieurs reprises : le concept de PFM est a priori séduisant mais lorsque les outils se contentent de présenter l'état des finances personnelles de l'utilisateur, ils n'apportent que peu de valeur effective et sont, en conséquence, voués à être abandonnés à court ou moyen terme. En ce sens, l'approche de Guide Financial représente donc un immense pas dans la bonne direction, en offrant des conseils opérationnels, simples à suivre et assortis d'une évaluation concrète, motivante.

Ce qu'il faudrait maintenant pour parfaire la solution serait d'y ajouter l'exécution, autant que possible automatisée, des recommandations émises…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)