C'est pas mon idée !

samedi 6 juillet 2013

Brèves : dématérialisation, paiements, errements...

Après une longue période sans brèves, voici une petite séance de rattrapage sur quelques actualités de ces dernières semaines qui méritent de ne pas être totalement oubliées. Au menu de cette série, 4 initiatives autour de la dématérialisation et des paiements et un petit sujet d'indignation (pas tout à fait nouveau)...


Wells Fargo
La banque américaine Wells Fargo est, depuis longtemps, l'une des plus promptes à développer son offre de services sur GAB ("Guichets Automatiques de Banque"). Son dernier ajout en date est l'envoi du reçu par SMS, qui vient compléter les options existantes de transmission par mail ou dans l'espace privé des services en ligne.

L'établissement indique que pour plus de la moitié des transactions réalisées sur ses 12000 automates, les consommateurs n'impriment pas de reçu, ce qui représente une économie de papier substantielle et une "bonne action" pour l'environnement. La possibilité de recevoir la confirmation par SMS devrait permettre de renforcer encore cette tendance.

Ecran des options de reçu des GAB Wells Fargo


PCIAA
Dans un tout autre registre, la PCIAA, association américaine d'assureurs, se félicite de l'introduction dans 24 états de lois confirmant la validité des justificatifs d'assurance électroniques. Grâce à cette évolution, les automobilistes, en particulier, pourront conserver leur attestation sur leur mobile, évitant ainsi les aléas induits par les documents imprimés habituels (oubli, perte, destruction...).

A ce stade, les conditions pratiques de dématérialisation restent relativement floues, mais les compagnies y gagneront certainement en productivité. Et les plus astucieuses pourraient profiter de l'occasion qui leur est ainsi donnée pour imaginer de nouveaux services mobiles à offrir à leurs clients...

Pour les administrations concernées, il ne s'agit finalement que de suivre l'évolution du monde, notamment le fulgurant développement des usages du mobile. Mais il faut reconnaître que l'adaptation est plutôt rapide. On aimerait que nos dirigeants en prennent de la graine...


PayPal
J'ai souvent eu l'occasion de le remarquer ici, PayPal a une stratégie active d'innovation passant par la multiplication des expérimentations, parfois concurrentes entre elles, dans les différents marchés où la société est implantée. Une des plus récentes a lieu en France et consiste à permettre aux client de recharger un mobile depuis leur compte PayPal.

L'idée peut paraître anodine, elle introduit en réalité une passerelle vers un autre monde du paiement via le téléphone. En effet, dans une bonne partie des 60 pays vers lesquels les transferts sont ouverts, les minutes de communication prépayées représentent une véritable monnaie alternative. Ce que propose donc la filiale d'eBay, dans ce cas, est un "simple" service de transfert d'argent international, gratuit de surcroît ! Western Union sentirait-elle poindre la menace ?


Boursorama
Vous l'avez peut--être constaté, les banques françaises ont décidé depuis quelques mois de généraliser le déploiement des cartes de paiement sans contact (NFC). En conséquence, tous les consommateurs seront équipés, qu'ils le désirent ou non, d'ici moins de 3 ans, le temps que le cycle de renouvellement en cours soit terminé.

Boursorama Banque n'échappe pas à la règle mais montre [PDF] un peu plus de considération pour ses clients que ses concurrentes : l'interface sans contact de ses nouvelles cartes est activée ou désactivée au choix du porteur, grâce à une option disponible dans les services en ligne de l'établissement. Alors que la sécurité des cartes NFC continue à préoccuper les consommateurs, à tort ou à raison, la filiale de Société Générale démontre brillamment comment instaurer la confiance.


Ministère du Redressement Productif
Restons dans le domaine du sans contact mais dans un registre négatif, cette fois. J'ai déjà eu l'occasion, il y a plus de 2 ans, de m'insurger contre les errements gouvernementaux dans ce domaine et on aurait pu penser qu'un changement était intervenu depuis. Que nenni, le même discours est toujours d'actualité et la France s'enfonce dans ses erreurs...

Le ministère du redressement productif confirme ainsi, au cœur de son "contrat de filière" pour le numérique, sa volonté stratégique d'accélérer le développement du sans contact mobile. Et la précision selon laquelle il faut promouvoir le "modèle centré sur la carte SIM" (sic) montre que le paiement fait bien partie des réflexions (en mettant en évidence, au passage, le pouvoir du lobby des opérateurs de télécommunication).

Des moyens importants vont donc continuer à être engloutis dans une technologie dont rien ne prouve qu'elle apporte une quelconque valeur aux consommateurs, par des entreprises qui ne sont vraisemblablement pas les plus importantes à soutenir publiquement aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)