C'est pas mon idée !

samedi 15 décembre 2012

Twitter inspire de nouveaux services

Twitter
Dans le paysage des médias sociaux, Twitter occupe une place un peu à part, au moins pour le secteur de la finance. C'est en effet le seul où les tentatives d'installer de nouveaux services transactionnels reviennent régulièrement, même s'ils rencontrent rarement le succès. Dans des registres différents, Dwolla et La Caixa ont toutes deux dévoilé leurs dernières initiatives ce mercredi...

Pour Dwolla, l'acteur disruptif du paiement (aux États-Unis), le service proposé est dans la lignée d'une longue série dont les derniers représentants en date sont Chirpify et Pygg : il s'agit tout simplement d'émettre un paiement, à destination d'un particulier ou d'un commerçant, par l'envoi d'un tweet mentionnant le bénéficiaire (par son handle), le montant à transférer et le hashtag #dwolla (par exemple, "$10 to @cestpasmonidee #dwolla", je vous remercie par avance !).

Naturellement, l'émetteur devra au préalable avoir associé son identifiant Twitter à son compte Dwolla. De son côté, le destinataire recevra un lien pour s'inscrire, s'il n'est pas déjà enregistré.

Pound Dwolla sur Twitter

L'objectif que poursuit ici Dwolla est de faciliter l'acte de paiement, en le réduisant à la saisie d'un court message, sans requérir authentification supplémentaire. De plus, le choix de la plate-forme Twitter est parfaitement adapté à sa cible d'échange d'argent entre particuliers. Pour la startup, la méthode adoptée est aussi un excellent moyen de faire connaître et propager son nom à travers le réseau social. En revanche, s'il faut en croire les premiers commentaires, les internautes sont prompts à s'inquiéter de la sécurité du dispositif, contrepartie de sa simplicité.

Dans le cas de La Caixa, la nouveauté qui vient de faire son apparition concerne les cours des principales actions de la bourse de Madrid et de quelques indices internationaux. Ainsi, il suffit d'envoyer un tweet au compte d'information @infoCaixa, en mentionnant le hashtag #cot et le nom ou le code d'une valeur cotée pour recevoir en retour les principales données correspondantes (derniers cours connu, avec 15 minutes de retard, et variations en cours de séance).

Service de La Caixa sur Twitter

Inutile de préciser que cette option ne va certainement pas révolutionner le monde de la finance ! Il est cependant intéressant de constater que la banque espagnole semble en train de développer une stratégie autour de Twitter, puisqu'elle en est à son deuxième service d'information de ce genre. Pour mémoire, le premier offrait la recherche de ses agences, par adresse ou par géolocalisation (en utilisant l'option ad hoc de Twitter), via le hashtag #ofi.

En réalité, ces expérimentations tendent surtout à démontrer que les institutions financières sont assez démunies face à Twitter. Elles souhaiteraient y affirmer leur présence mais, face à son modèle si particulier, elles ne savent visiblement pas comment y engager une conversation pertinente avec leurs clients. Faute de pouvoir communiquer comme elles en ont l'habitude avec des messages de 140 caractères (même lorsqu'elles jouent la carte du SAV), elles essaient de développer des "applications" qui pourraient apporter une valeur aux membres du réseau social. Malheureusement, il est difficile de croire que cet objectif est atteint avec les réalisations actuelles...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)