C'est pas mon idée !

vendredi 16 novembre 2012

Une carte Visa pour les enfants de 8 ans ?

PktMny
Dans le domaine des services financiers destinés aux enfants, les derniers mois ont vu se succéder, entre autres, Virtual Piggy, fonctionnant en circuit fermé et étroitement contrôlé par les parents, Bankiwi, sur un concept proche d'une tirelire en ligne, ou encore "Mighty Savers" de la singapourienne OCBC, plutôt axé sur l'épargne.

En parallèle, se sont également développés des offres de cartes prépayées ciblant spécifiquement les jeunes de 12 à 18 ans, comme celle de Bemix (Crédit Mutuel Arkea). La course aux nouveaux clients ne s'arrête pourtant pas là, puisqu'une jeune pousse britannique, PktMny, propose désormais aux parents d'allouer l'argent de poche de leur progéniture sur une carte Visa, dès l'âge de 8 ans !

Naturellement, des garde-fous (classiques) sont mis en place. Tout d'abord, la carte est conçue pour rejeter toute tentative de paiement de produits ou services réservés aux personnes majeures (alcool, tabac, bar...). Ensuite, les parents peuvent fixer leurs propres limites, et, par exemple, interdire le retrait d'espèces dans les GABs, les achats sur internet ou en boutique, spécifier les types de commerce (en ligne ou de proximité) dans lesquels son utilisation est possible ou encore fixer des plafonds de dépense par catégorie.

PktMny

L'objectif affiché pour PktMny se veut éducatif. Il s'agirait en effet, comme dans la plupart des initiatives de ce genre, de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge à la gestion de leur argent mais aussi, et ce positionnement est un peu plus original, de les habituer à l'utilisation d'une monnaie dématérialisée, qui devient effectivement de plus en plus importante dans la vie courante des consommateurs. Regrettons néanmoins le choix d'une technologie (la carte) dont beaucoup espèrent qu'elle soit obsolète quand ces enfants seront devenus majeurs !

Si vous êtes choqués par l'offre de cette nouvelle startup, sachez que vous n'êtes pas seuls... L'article qu'y a consacré The Guardian suscite des réactions virulentes qui sont extrêmement intéressantes à consulter, même s'il faut rester prudent avant toute généralisation.

La principale critique concerne (évidemment) le ciblage des jeunes enfants mais il en est une autre beaucoup plus surprenante : pour certains, le fait de donner l'argent de poche sous la forme d'une carte fait disparaître la perception "physique" de la monnaie (sonnante et trébuchante) et finirait par rendre ces futurs consommateurs financièrement irresponsables ! Les aficionados de la disparition future des espèces ont du souci à se faire...

En dehors de ce "détail", le principal enseignement de cette expérience est donc qu'il existe une limite claire aux opportunités de proposer des produits et services bancaires aux enfants : il ne semble pas y avoir de résistance majeure jusqu'à 12 ans mais il est dangereux d'aller en deçà. Et le message est d'autant plus important à enregistrer qu'il est, dans de nombreux commentaires, adressé aux banques (bien que PktMny n'en soit pas une).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)