C'est pas mon idée !

mercredi 31 octobre 2012

Société Générale teste un nouveau jeu éducatif

Tirelire connectée
L'an dernier, Société Générale avait déjà lancé abcBanque, un espace ludo-éducatif autour du thème de l'argent, destiné aux jeunes enfants. Aujourd'hui, la banque lance une nouvelle expérimentation sur une cible similaire, mais avec une approche un peu plus concrète, grâce à la tirelire interactive du canadien Ekomini.

L'annonce est apparue sur SG & Vous, la plate-forme de co-création de l'établissement, et se présente résolument comme un test limité : 50 participants pourront recevoir (gratuitement) une de ces fameuses tirelires et accéder au site associé pendant 6 mois (espérons tout de même que tout ne sera pas fermé à l'issue de cette période). Ces premiers utilisateurs seront naturellement invités à partager leur expérience, ce qui aidera probablement à décider de l'avenir de l'opération.

Mais comment tout cela fonctionne-t-il donc ? Le cœur du dispositif est d'abord une tirelire, équipée d'un système de reconnaissance de pièces de monnaie, qui devra être connectée (via un câble USB) à un PC. Le jeune utilisateur doit ensuite se rendre (avec son navigateur web préféré) sur le site dédié et y créer un compte. Dès lors, chaque fois qu'il glisse une pièce dans la tirelire, le total de son contenu est maintenu à jour (il est aussi possible d'ajouter des billets, mais ils devront être enregistrés manuellement).

Par rapport à d'autres approches éducatives, l'introduction d'une tirelire stockant des pièces sonnantes et trébuchantes a certainement la vertu, pour les enfants, de rendre plus concrètes les "leçons" de gestion de finances personnelles qui leur sont proposées.

Ecran Ekominiville

La deuxième composante (selon la présentation qu'en fait Ekomini, le partenaire de Société Générale pour l'occasion) est donc un site web, privatif, où l'enfant aura accès à différentes activités. Dans un espace conçu comme une ville virtuelle, il pourra notamment découvrir et apprendre à gérer son argent et à épargner, sous une forme ludique, ou encore mettre en pratique ses connaissances avec les économies qu'il a placées dans sa tirelire.

Il sera ainsi incité à préparer son "budget", en répartissant les fonds disponibles entre ses dépenses, des dons à des associations et son épargne. Dans cette dernière rubrique, une interface lui permet de créer ses "objectifs" (avec une description et un montant cible), dont il suivra ensuite les progrès au fur et à mesure de l'allocation de ses économies à leur réalisation.

Les parents disposent également de leur propre compte sur la plate-forme, afin de suivre les progrès de leur progéniture et, si nécessaire, intervenir pour, par exemple, ajuster les objectifs fixés.

Société Générale prend soin de préciser que le site associé à la tirelire n'a aucune vocation commerciale. En revanche, en cas d'extension de l'expérimentation, et comme le suggère Ekomini dans sa proposition de partenariat aux institutions financières, une initiative de ce genre n'est pas dénuée d'intérêt pour une banque : elle permet de multiplier les points de contact avec ses clients, d'établir une première relation avec les enfants, de fidéliser leurs parents... tout en favorisant l'éducation financière.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)