C'est pas mon idée !

jeudi 5 juillet 2012

Google Wallet évolue, doucement

Google Wallet
Les conférences "développeurs" se sont succédées au mois de juin : après Apple (avec son "PassBook"), puis Microsoft (et son "Wallet"), il était logique d'espérer que l'événement "Google I/O" serait l'occasion de découvrir une version rajeunie de Google Wallet. Si des nouveautés ont effectivement été annoncées, elles n'ont malheureusement pas été aussi révolutionnaires que je l'espérais.

Ainsi, les fondations du porte-monnaie mobile de Google n'ont pas évolué : l'interface sans contact (NFC) est toujours privilégiée pour la gestion des paiements. Le principal changement apporté à la solution n'est pour autant pas négligeable, puisqu'il cible la facilité d'utilisation, notamment pour l'intégration de cartes dans l'application mobile. Pour ce faire des "APIs" (interfaces de programmation applicative) baptisées "Save to Wallet" rendent possible, en insérant quelques lignes de code dans une page web, l'ajout en un clic d'une carte bancaire ou d'un coupon de réduction au "Wallet" du consommateur.

Les commerçants qui adopteront ce système (issu de Google Offers) pourront associer des informations enrichies à leurs offres promotionnelles, permettant par exemple à leurs clients de recevoir une alerte avant leur expiration. Notons également l'ouverture d'une (petite) brèche dans le fonctionnement "entièrement sans contact" de Google Wallet : les coupons seront utilisables non seulement via l'interface NFC mais aussi via un code à barres ou un identifiant affiché à l'écran, que le marchand pourra scanner ou reporter manuellement sur son terminal.

Naturellement, la sécurité est primordiale pour un porte-monnaie sur mobile. Aussi, au moins dans un premier temps, la fonction "Save to Wallet" ne sera accessible qu'à des partenaires soigneusement choisis par Google (qui rompt ainsi avec sa longue tradition d'ouverture).

Il semblerait que plusieurs institutions financières (notamment l'émetteur de cartes Discover, ainsi que quelques banques) soient intéressées par cette intégration "légère" et inédite, qui leur permettrait d'insérer sans complications leurs cartes dans Google Wallet, par l'intermédiaire d'un bouton sur leur site web. Des démonstrations auraient même été organisées à Londres, à quelques semaines du début des Jeux Olympiques...

Avec cette nouvelle itération, Google dédouble sa stratégie de séduction, d'une part en direction des commerçants et d'autre part à destination des institutions financières. Les premiers se voient maintenant proposer une solution de gestion d'offres marketing beaucoup plus ouverte que précédemment (n'imposant pas une interface NFC pour fonctionner et indépendant des paiements), très proche du "PassBook" d'Apple. De leur côté, les secondes ont à leur disposition une solution aussi simple que possible (et sans équivalent à ce jour) pour déployer le paiement sans contact (NFC).

N'oublions pas, néanmoins, que, même si les arguments de conviction sont distincts pour chacun de ces axes, le succès ne pourra venir que par la convergence des deux. Et conquérir à la fois les commerçants et les banques (ainsi que les consommateurs) s'avère visiblement beaucoup plus complexe que Google ne l'envisageait initialement.

Sources : Finextra, Android Central.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)