C'est pas mon idée !

samedi 16 juin 2012

Alior Sync réveille la banque directe

Alior Sync
Les banques et agences directes se multiplient et ont tendance à se ressembler, en France et dans le monde. Heureusement, de temps en temps, il en est une qui sort du lot. La polonaise Alior Sync, qui a officiellement ouvert ses portes (virtuelles) cette semaine, est de celles-là, avec une multitude d'idées originales à découvrir, dans tous les domaines.

Commençons ce tour d'horizon par les moyens de communication proposés, qui sont évidemment critiques pour une banque en ligne. Les clients d'Alior Sync peuvent contacter leur conseiller directement depuis le site web en mode audio, en visioconférence ou encore par tchat. Première particularité, les services sont accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, avec une garantie de dialoguer avec un banquier qualifié à tout moment.

Cependant, comme on le verra tout au long de cette présentation, c'est dans les détails que les meilleures idées d'Alior Sync se cachent. Ainsi, dès la page d'accueil du site, le visiteur voit immédiatement combien de conseillers sont disponibles, en temps réel, sur chaque canal (en bas à droite sur la capture d'écran ci-dessous). Et s'ils sont tous occupés, l'internaute se voit proposer de patienter avec un petit jeu interactif.

Dans le cas d'une interaction en visioconférence, le dispositif est intelligemment conçu pour combiner à l'écran l'image de l'interlocuteur et la consultation du site web de la banque. Et en fin de conversation, un mini-questionnaire permet de donner son avis sur la qualité du service, en quelques secondes. On le voit, tout a ici été pensé pour limiter les frustrations que peut générer une banque virtuelle et Alior Sync se place d'emblée sur la première marche du podium (mondial) de ce point de vue.

Alior Sync

Attardons-nous maintenant sur les services en ligne, qui sont tout aussi riches en (petites) innovations remarquables. Passons rapidement sur l'outil de gestion de finances personnelles (PFM), qui a tout de même le bon goût de gérer des comptes multiples, y compris ceux détenus dans d'autres établissements. Plus rare, la présentation des transactions est proposée sous 3 formats différents, dont une vue en calendrier, grâce à laquelle l'utilisateur peut aussi gérer ses dépenses planifiées et les visualiser d'un seul coup d'œil.

Même la sécurisation des accès fait l'objet d'une attention particulière. Quatre méthodes différentes d'authentification sont proposées aux clients, du simple mot de passe au code secret à usage unique (envoyé par SMS ou généré par une application mobile), en passant par le tracé d'un "motif" personnalisé sur une grille de points (à l'image du système popularisé par Android pour le déverrouillage de téléphone).

Première dans le monde bancaire (me semble-t-il), Alior Sync propose d'envoyer de l'argent à ses contacts Facebook depuis son site web. Le client choisit le destinataire par la photo de son profil puis indique le montant à transférer (jusqu'à l'équivalent d'environ 10 euros), et le tour est joué. Le bénéficiaire spécifiera le compte sur lequel il souhaite recevoir l'argent via une application Facebook. Une option d'envoi de fonds par PayPal est également intégrée.

Dans ce "festival", l'application mobile pourrait finalement paraître décevante, avec sa fonction un peu "gadget" d'affichage du solde de compte en secouant le téléphone (une petite touche ludique ne fait néanmoins pas de mal dans le secteur !). Mais ce serait sans compter avec sa capacité à payer une facture en la prenant simplement en photo...

Alior Sync est aussi une des rares banques (surtout en Europe) à offrir une solution d'épargne "ciblée" : l'utilisateur définit son objectif (par exemple un voyage), le montant à économiser, l'échéance et les versements à effectuer, réguliers ou non. Tout est ensuite automatique et le client pourra même être récompensé s'il atteint son but.

Côté paiements, les comptes courants sont accompagnés de cartes MasterCard équipés de l'interface sans contact (NFC) PayPass. Mais là encore, la banque ajoute le petit détail qui fait la différence : un autocollant PayPass (à coller sur son téléphone mobile, peut-être ?) pour prendre en charge les paiements sans contact sans avoir à sortir sa carte.

Pour terminer, ajoutons une dernière exlusivité : les clients d'Alior Sync ont accès à une boutique spéciale, qui leur offre de la musique et des films (en streaming) gratuits ainsi que des réductions et autres avantages sur divers produits (jeux, DVD...).

Au-delà d'un simple effet de nouveauté, cette banque directe est incontestablement un modèle à retenir et à suivre. La stratégie qui sous-tend sa conception est en effet parfaitement structurée, sur 3 axes fondamentaux : une qualité de service irréprochable, une attention exceptionnelle aux détails et une certaine volonté de rendre la finance un peu moins "sérieuse" (ou "triste"). Si le premier est probablement partagé (au moins dans les discours), les 2 autres sont presque uniques et peuvent être sources d'inspiration...

Information repérée grâce à Michal Kisiel (merci !)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)