C'est pas mon idée !

dimanche 20 mai 2012

PaidPiper innove grâce aux APIs de MasterCard

PaidPiper
Parmi les institutions financières proposant des "APIs" (interfaces de programmation applicatives) aux développeurs, PayPal est un nom qui vient plus facilement à l'esprit que MasterCard. C'est pourtant cette dernière que PaidPiper a retenu pour concevoir ses solutions de paiement mobile.

Présentée au salon CTIA Wireless, la technologie de la startup ne sera en fait disponible qu'à l'été prochain et tous les détails n'en sont donc pas encore connus. Les différentes démonstrations révèlent cependant un modèle plutôt original, consistant à transférer de l'argent à travers l'attribution d'une carte de paiement virtuelle.

Concrètement, grâce à une application mobile, l'émetteur du paiement "crée" une carte, pour un montant qu'il détermine, dont il communique le numéro au bénéficiaire, qui peut alors l'utiliser pour ses dépenses (uniquement auprès du commerçant désigné par le payeur, le cas échéant).

Ce fonctionnement rappellera celui des "e-cartes", décliné ici pour de nouvelles applications et utilisable aussi bien en ligne que dans les commerces en "dur". Côté applications, justement, PaidPiper imagine d'emblée plusieurs types d'usages, des paiements de personne à personne ("P2P") à l'attribution de "bons cadeaux".


L'idée est intéressante mais elle souffre aujourd'hui d'un handicap majeur : la saisie, fastidieuse, d'un numéro de carte, en lieu et place d'une lecture de piste magnétique (ou d'une puce), sera difficile à faire accepter aux commerçants.

Mais, outre l'avantage incomparable que constitue l'infrastructure existante de MasterCard, PaidPiper vise dès maintenant la prochaine génération technologique de mobiles. De fait, quand les interfaces sans contact seront généralisées sur les smartphones, ces derniers pourront se transformer instantanément en carte de paiement temporaire.

Comme je l'annonçais en introduction, que l'on croie ou non à l'avenir de la solution imaginée par la jeune pousse, ce qui retient mon attention est son utilisation des APIs ouvertes de MasterCard. Voici en effet un bel exemple des innovations que peut susciter ce type d'initiative, jusqu'à la création d'une entreprise. Et PaidPiper a tellement bien compris l'intérêt de cette approche qu'elle prévoit de publier aussi son propre kit de développement, pour étendre le champ d'application de sa solution. La chaîne peut continuer...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)