C'est pas mon idée !

samedi 10 mars 2012

US Bank : souscrire une carte de crédit sur iPad

US Bank
Après la création d'une application de souscription rapide, en self-service, sur iPhone, US Bank poursuit sa stratégie d'innovation dans la distribution de cartes de crédit. La banque présente cette fois une solution pour iPad, baptisée "Instant Line Access", destinée aux employés de boutiques partenaires (celles qui proposent ses cartes privatives) et se substituant aux traditionnels formulaires imprimés.

Comme pour la précédente expérience, celle-ci est d'abord déployée en test dans une seule chaîne de magasins (d'articles de sport, en l'occurrence). Mais l'objectif d'US Bank est de diffuser son produit plus largement, y compris dans ses propres agences, dès cette année.

A y regarder de près, l'application n'a pourtant rien de révolutionnaire : il ne s'agit pratiquement que d'un "simple" formulaire en ligne, connecté aux systèmes informatiques de la banque qui réalisent les contrôles nécessaires et enregistrent "en temps réel" la souscription du nouveau client. Un "passe" est ensuite remis à ce dernier pour lui permettre de réaliser ses achats immédiatement, sans attendre la réception de sa carte "officielle". Voilà d'ailleurs un motif de déception puisqu'à défaut de la carte virtuelle temporaire sur mobile de son expérimentation précédente, US Bank pourrait tout de même étudier les solutions d'impression de carte à la demande, sur site.

Mais, en sus des bénéfices de la dématérialisation, le choix de l'iPad apporte tout de même des avantages importants, d'usage, dans le processus de souscription. Tout d'abord, il offre une mobilité totale au vendeur, qui n'est ainsi plus "attaché" à un bureau et son PC traditionnel. Plus important encore, l'appareil peut aussi être mis entre les mains du client lui-même, par exemple pour qu'il puisse saisir, en toute discrétion, les informations confidentielles qui peuvent lui être demandées pour traiter son dossier.

D'une manière générale, cette initiative s'inscrit dans une tendance de plus en plus marquée d'introduction des tablettes dans les points de vente, souvent en substitution aux PC et autres appareils spécialisés (terminaux dédiés, bornes interactives... dont les fournisseurs ont de sérieuses raisons de s'inquiéter).

Dans une agence bancaire, l'avantage de mobilité pour le conseiller ne suffit peut-être pas à en justifier l'adoption. En y ajoutant les possibilités de "partage" avec le client, l'intérêt devient déjà plus visible. Et si, comme dans cette implémentation d'US Bank, la solution est réutilisable dans d'autres contextes (les boutiques partenaires), il ne reste qu'à accepter l'inévitable prolifération (à venir) d'iPads dans la banque...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)