C'est pas mon idée !

mercredi 21 mars 2012

MeARKET cible le trading entre amis

MeARKET
Les réseaux sociaux et le trading font généralement bon ménage et les initiatives dans ce domaine ne manquent pas. MeARKET en est la dernière représentante en date et son approche assez originale mérite bien quelques lignes.

En effet, la plupart des plates-formes qui cherchent à constituer des communautés autour des marchés boursiers et du trading mettent l'accent sur l'accès à des "experts", promettant aux néophytes de bénéficier de leurs conseils et recommandations éclairés.

Rien de cela pour MeARKET, dont l'objectif est simplement de reproduire en ligne une pratique courante de la vie réelle : nombre de boursicoteurs amateurs s'adressent à leurs amis et connaissances pour connaître leur avis et profiter ainsi d'une compétence dans un secteur donné, d'une opinion éclairée sur une entreprise...

MeARKET propose donc à ces personnes d'enregistrer leur portefeuille sur sa plate-forme et de le partager avec leurs amis. Chaque fois qu'un utilisateur déclare une transaction sur une valeur, son cercle de relations en est informé et une discussion peut s'engager, par exemple pour décider de "copier" sa stratégie. Plus important encore, les participants reçoivent une alerte immédiate dès qu'un de leurs amis commente, achète ou vend une valeur qui est aussi présente dans leur portefeuille.

Le système se veut aussi peu intrusif que possible : les informations ne sont partagées qu'avec des personnes explicitement sélectionnées, les nombres de titres détenus et les cours des transactions ne sont pas publiés (même s'il est possible de les gérer, en privé)... La contrainte même de devoir resaisir les portefeuilles et opérations permet d'éviter tout risque de dérive de sécurité, bien qu'une connexion automatique à des services de trading en ligne soit envisagée à l'avenir pour faciliter l'utilisation de la plate-forme.

Alors qu'elle s'inscrit dans la logique fondamentale des réseaux sociaux ("connecter des amis"), il peut sembler étonnant que la stratégie de MeARKET n'ait pas émergé plus tôt (quoique Cake Financial puisse être considéré comme un précédent, aujourd'hui fermé). Il faut néanmoins admettre que la viabilité de l'approche n'est pas assurée : la société lance tout juste une version beta et elle ne semble pas avoir encore esquissé son modèle économique, qui risque d'être difficile à trouver.

En revanche, le concept pourrait aisément trouver sa place dans des plates-formes "de bourse" existantes. Le cas de Boursorama et sa première expérience des communautés vient ainsi immédiatement à l'esprit...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)