C'est pas mon idée !

dimanche 5 février 2012

Garanti distribue des crédits Facebook

Garanti
Parmi les informations dévoilées dans son dossier d'introduction en bourse, Facebook a déclenché quelques fantasmes sur son activité dans les paiements, certains y voyant une future domination, au détriment des acteurs historiques du secteur. Sa monnaie virtuelle (les "crédits Facebook") représente en effet, pour 2011, 550 millions de dollars de revenus, perçus sur plus de 1,9 millliards de dollars échangés sur la plate-forme.

Même si ces montants sont loin d'être négligeables, il faut garder en mémoire qu'une large part de cet argent circule encore dans les réseaux de paiement traditionnels et n'échappe donc pas aux systèmes en place. Qui plus est, le fonctionnement même de cette monnaie en rend presque impossible l'adaptation aux modèles existants et en est, de fait, plutôt complémentaire. A mon avis et pour l'instant, il est donc vain d'y voir une menace réelle pour les institutions financières, du moins tant que ces paiements restent confinés au périmètre d'origine de Facebook.

En tout état de cause, quelles que soient les perspectives et les risques, à terme, certaines banques n'hésitent pas à profiter de l'engouement des (jeunes) internautes pour Facebook et ses "crédits". C'est le cas, par exemple, de la turque Garanti, qui lance, pour quelques jours, une promotion qui non seulement est mise en scène sur le réseau social mais implique aussi sa monnaie virtuelle.

Offre Bonus Facebook

Sur le fond, cette campagne est tout à fait classique puisqu'elle consiste à distribuer des "primes" aux porteurs de certaines des cartes de crédit de la banque, dès que leurs dépenses dans les 250 000 commerces partenaires dépassent 50 TRY (un peu plus de 20 euros) sur une journée.

La particularité ici est que cette prime est distribuée sous la forme de 10 "crédits" Facebook (dont la valeur est de l'ordre de 75 cents), qui ne pourront donc être dépensés que sur la plate-forme. Les participants devront s'inscrire au préalable par SMS puis retireront leurs prix via la page de Garanti sur le réseau social, ce qui permettra au passage à la marque d'enrichir sa connaissance des clients et de gagner quelques nouveaux "amis"...

L'opération de Garanti est simple à organiser et peu coûteuse (la distribution de "crédits" est plafonnée à 50 000, soit l'équivalent de moins de 4 000 euros) mais elle aura certainement un effet positif sur la présence de la banque sur Facebook, alors qu'elle y recueille déjà un nombre de fans plutôt flatteur (260 000 pour les "bonus cards" et 820 000 pour la banque). Il faut noter que les primes offertes, pour modeste qu'elles soient, profitent probablement de l'"opacité" qu'induit une unité virtuelle : ainsi les internautes n'en perçoivent pas nécessairement la vraie valeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)