C'est pas mon idée !

mardi 29 novembre 2011

Le Digital Innovation Lab de Capital One

Capital One
Les "Innovation Labs" deviennent populaires dans les banques du monde entier. Si, pour les quelques établissements français qui s'y sont essayés, ils sont souvent conçus comme des espaces de démonstration (technologique), l'américaine Capital One adopte une approche différente, plus opérationnelle, qu'une interview pour Bank Technology News de Mark Jamison, responsable du "Digital Innovation Lab" de la banque, nous permet de découvrir.

Le meilleur moyen de percevoir la particularité de cette nouvelle structure est de consulter une annonce publiée récemment pour recruter un "entrepreneur en résidence". Et, comme cet intitulé l'indique clairement, une des principales attentes vis-à-vis des candidats est une expérience de création d'entreprise. Jamison est lui-même dans ce cas, son CV comportant près de 15 ans passés dans des startups, utilement complétés par un passage chez Charles Schwab.

Il justifie cette préférence par la conviction fondamentale que la rapidité et l'agilité sont critiques pour l'innovation. Quand de nouveaux produits ou services sont mis sur le marché pour la première fois et distribués à de "vrais" clients, ils ne sont jamais "parfaits" à 100% et il faut l'expérience et la "culture" d'un entrepreneur pour gérer cette situation et savoir choisir ce qui doit être conservé, puis comment améliorer le "premier jet".

L'organisation des projets reflète directement cette philosophie : chacun est pris en charge par une équipe de 3 personnes complémentaires – un analyste métier, un ingénieur et un designer – qui travaillent ensemble à transformer un concept en une réalisation tangible sur un cycle court, de 2 ou 3 semaines. Ce qui serait (évidemment) impensable dans les DSI "traditionnelles" des banques...

Les thèmes abordés sont les "standards" de l'innovation dans les services financiers : mobile et médias sociaux, expérience utilisateur, solutions de paiement émergentes... Autant de sujets que Jamison n'hésite pas à comparer à un "far west", encore totalement ouvert aux pionniers.

Le Lab de Capital One a été créé au début de l'année et les premiers mois ont été consacrés au recrutement de l'équipe (qui compte déjà une dizaine de personnes) et à la mise en place de l'organisation. Ses premières réalisations devraient être dévoilées sous peu, ce qui nous donnera l'occasion de vérifier si les promesses sont tenues...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)