C'est pas mon idée !

mardi 8 novembre 2011

Encore un pas d'Apple vers le paiement mobile

Apple Store
Les rumeurs sur une future irruption d'Apple dans le secteur des paiements sur mobile vont toujours bon train, sans réellement se concrétiser. Pourtant, pas à pas, la marque à la pomme développe les briques successives qui esquissent peut-être une stratégie à long terme, dont les origines remonteraient à plus de 10 ans, avec la sortie de la première version d'iTunes en 2001.

La nouvelle étape franchie aujourd'hui s'intitule EasyPay, une fonction de paiement en boutique intégrée à l'application "Apple Store" [lien iTunes] pour iPhone. Pour l'instant, elle ne permet de régler que les achats de certains accessoires dans les magasins nord-américains de la marque.

Apple Store

A l'usage, le client doit simplement capturer le code barre de l'article avec l'appareil photographique de son iPhone et fournir son identifiant iTunes. La dépense est alors imputée sur la carte de paiement liée à son compte et un reçu numérique, enregistré dans l'application, pourra rassurer les agents de sécurité, le cas échéant. Ce système rappellera aux fidèles lecteurs une vidéo de démonstration de PayPal ou, plus concrètement, le modèle de la startup AisleBuyer.

Rien ne démontre à l'heure actuelle qu'Apple souhaite effectivement développer une solution de paiement à usage "universel" mais son accumulation d'expériences variées – d'abord avec les achats en ligne sur iTunes, puis le terminal d'encaissement sur iPhone et iPad (ainsi que le partenariat avec Square) et, maintenant, le self-checkout sur mobile – ne peut manquer de susciter la curiosité.

Il est en effet tentant d'imaginer que la société teste ses solutions dans ses propres boutiques, pour en valider les modèles avant, peut-être, de les déployer à grande échelle. Et la direction prise expliquerait alors l'absence persistante d'interface sans contact (NFC) dans l'iPhone, qui ne serait pas considérée comme une voie d'avenir. Si cette hypothèse se vérifiait, elle pourrait déboucher sur une bataille de titans, entre Google, PayPal et Apple, pour imposer leurs visions respectives du porte-monnaie électronique du futur…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)