C'est pas mon idée !

mercredi 26 octobre 2011

La Caixa lance un concours d'applications mobiles

La Caixa
La Caixa vient à peine de recevoir un prix de "la banque la plus innovante du monde" (du BAI, Bank Administration Institute) qu'elle dévoile déjà sa prochaine initiative. Elle invite tous les développeurs à participer à sa première FinAppsParty, le 11 novembre prochain à Barcelone, pour créer de nouvelles applications mobiles sur le thème des services financiers.

Sous un format "marathon" devenu populaire ces dernières années, les participants, individuels ou en équipe, auront 24 heures pour concevoir et réaliser des prototypes opérationnels démontrant une véritable innovation en matière de fonctions offertes, de modes d'interaction, de graphisme, d'utilisabilité... A l'issue d'une série de démonstrations (en 3 minutes) des projets ayant abouti, 5 lauréats seront désignés, qui recevront chacun un prix de 2000 euros et auront l'opportunité de présenter leur concept lors de la conférence "bdigital apps", dédiée aux applications mobiles, qui se tient la semaine suivante.

L'organisation de cette compétition est en soi originale : si ce type d'événement est relativement répandu dans le secteur technologique (on pensera par exemple aux "TechCrunch Disrupt Hackatons"), il est encore loin d'avoir conquis le monde des entreprises et encore plus celui des institutions financières. Le seul autre exemple qui me vienne en mémoire est celui de l'"App Attack" organisé par AllState, mais celui-ci était réservé aux collaborateurs de la compagnie d'assurance. Il faut admettre que le défi est plutôt ambitieux : la banque parviendra-t-elle à convaincre un nombre suffisant de développeurs de s'inscrire pour transformer l'essai en succès ? Personnellement, je n'en doute pas.

L'objectif affiché par La Caixa avec cette FinAppsParty est de promouvoir l'innovation sur mobile dans un secteur (financier) qui n'est effectivement pas une priorité pour la majorité des créateurs d'applications. Rien ne permet de le confirmer mais il est difficile de ne pas imaginer que la banque ait aussi des visées plus concrètes sur les réalisations qui en émergeront (dont les règles du concours imposent qu'elles soient publiées en "open source") et qui pourraient, selon leur qualité, venir enrichir son "fameux" AppStore mobile...

L'expérience mérite, de toutes manières, d'être suivie. Et, selon les résultats obtenus, la technique employée pourra peut-être compléter, en l'état ou avec des variantes, la panoplie d'outils disponibles pour développer l'innovation dans les entreprises.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)