C'est pas mon idée !

mercredi 7 septembre 2011

Les terminaux d'Ingenico s'ouvrent à la messagerie

Ingenico
Imaginant les opportunités que peuvent représenter les millions de terminaux de paiement qui relient en permanence les commerçants avec leur banque, la division turque du fabricant Ingenico a conçu un logiciel qui les transforme en outil de communication à part entière.

Le premier client de ce nouveau système est Türkiye İş Bankası (Is Bank) et la première application est une opération de communication sur une offre promotionnelle. Les équipes marketing de la banque peuvent ainsi composer leurs messages et les diffuser immédiatement à tous les commerçants équipés, qui les consulteront sur l'écran de leur terminal et/ou sur les reçus de paiement. Et les destinataires ont également la possibilité de répondre aux messages, directement depuis le terminal.

Outre les campagnes marketing, pour lesquelles la banque dispose de son côté d'un outil de suivi en temps réel, les usages envisagés pour cette solution sont multiples : envoi de notifications et d'alertes, réalisation d'enquêtes, opérations spéciales (promotions, présentation de nouveaux produits)... De plus il est d'emblée prévu de pouvoir transmettre des messages contenant non seulement du texte mais également des graphiques et des vidéos.

Le communiqué d'Ingenico ne précise pas si la communication peut être ciblée ou personnalisée (il s'agit plus vraisemblablement d'une diffusion de masse, en l'état), mais il est facile d'imaginer une telle évolution dans le futur.

Par sa nature même (universalité et taux d'utilisation), le terminal de paiement constitue un formidable canal de communication pour la banque, largement sous-exploité jusqu'à maintenant. Il ne serait pas surprenant que de nouveaux services, tels que celui proposé par Ingenico ou d'autres, plus élaborés, émergent progressivement sur le marché.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)