C'est pas mon idée !

vendredi 23 septembre 2011

Les consommateurs aiment les marques sur Facebook

Facebook
Bien que de nombreuses entreprises disposent d'un profil Facebook, la plupart d'entre elles se demandent encore quelle est la valeur réelle de ces initiatives. Afin de balayer quelques légendes et croyances sans fondement, une étude QuickStarter présente les résultats d'une enquête réalisée en janvier dernier auprès de 1500 américains pour connaître leurs perceptions des marques présentes sur le réseau social n°1.

Pour commencer par des données générales, l'importance donnée à Facebook dans les stratégies marketing n'est pas le fruit du hasard : plus de la moitié des consommateurs y consacrent plus d'une heure par semaine et il s'agit de la plate-forme sociale qu'ils utilisent le plus (34% des réponses) pour interagir avec leurs marques préférées, très loin devant les forums (9%), les blogs ou Twitter (4%).

Le plus intéressant est cependant dans les détails de cet "engagement", qui mettront à mal certaines idées reçues. Tout d'abord, il n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire de retenir l'attention des consommateurs sur Facebook : près de 4 utilisateurs sur 5 "aiment" (like) moins de 10 entreprises. Les deux premières raisons qui motivent l'adhésion sont le fait d'être client et l'opportunité de bénéficier d'offres spéciales (58 et 57%, respectivement). Mais la volonté d'afficher son appréciation de la marque à ses amis vient juste après (41%). La fidélité semble également être la règle puisqu'une forte majorité (76%) n'est jamais revenue sur sa décision.

La plupart des "abonnés" à une marque (77%) consultent régulièrement les informations et offres postées par leurs entreprises préférées mais il est vrai qu'ils sont peu nombreux à les partager avec leurs relations (17%). Néanmoins, plus de la moitié recommandent les marques dont ils sont "fans" et à peu près autant déclarent être plus enclins à acheter leurs produits.


Ces données ne donneront pas la recette magique pour calculer le ROI d'une présence sur Facebook mais elles révèlent quelques indications utiles.

Tout d'abord, la valeur de cette présence est probablement réelle, à la fois pour les ventes et pour la notoriété des marques, d'autant que la recommandation par les relations sociales est prépondérante dans les choix des consommateurs. En ce sens (et contrairement à ce que j'estimais jusqu'à maintenant), le nombre de fans d'un profil Facebook est peut-être bien un "capital" important pour l'entreprise. D'autre part, l'acquisition de fans ne semble pas être un exercice facile et il faudra certainement déployer des efforts non négligeables pour faire partie de la petite dizaine de marques "aimées" par l'internaute moyen.

Ces deux observations combinées laissent imaginer les "guerres" qui pourraient avoir lieu entre entreprises concurrentes pour capter l'attention des consommateurs. Les idées innovantes qui en découleront ne manqueront pas d'être intéressantes...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)