C'est pas mon idée !

mercredi 15 juin 2011

[A lire ailleurs] 6 nouveaux métiers "informatiques" d'avenir

Jeune informaticien
Les nouvelles technologies suscitent régulièrement la définition de nouveaux métiers dans l'entreprise. Le contexte actuel, combinant croissance des recrutements et émergence de tendances disruptives, est particulièrement propice à ce mouvement.

Un article (en anglais) de ComputerWorld nous propose une sélection de 6 définitions de postes, repérées parmi les offres d'emploi disponibles aux Etats-Unis et promises à un bel avenir. Les sujets "chauds" du moment – décisionnel et "big data", réseaux sociaux, mobile, cloud computing... – mais aussi, et surtout, l'exigence de rapprochement entre les DSI et les métiers caractérisent ces nouveaux métiers.

Architecte métier (ou "business"). Dans les entreprises qui reconnaissent que la technologie n'est plus seulement essentielle à leur fonctionnement mais qu'elle tend de plus en plus à guider leur stratégie, le rôle d'architecte d'entreprise est appelé à évoluer. En effet, si ce dernier a vocation à organiser le Système d'Information pour répondre aux attentes du métier, l'architecte business va prendre une position proche des directions générales pour orienter les choix stratégiques de l'organisation en fonction des opportunités apportées par l'IT.

Analyste scientifique de données. La prolifération des données de toutes sortes, structurées ou non, dans et hors de l'entreprise constitue à la fois une opportunité et un challenge. Opportunité, car les informations disponibles permettent d'enrichir la connaissance et d'affiner le pilotage du business mais challenge car leur exploitation devient extrêmement complexe. Les mathématiciens spécialistes de l'analyse de données ont un rôle crucial à jouer pour résoudre cette équation, en apportant leur compétence dans différents secteurs : par exemple, pour l'analyse des comportements des clients ou encore pour l'identification de menaces sur la sécurité de l'information.

Architecte des médias sociaux. Le web social pénètre de plus en plus profondément dans les organisations, dans les relations avec les clients comme en interne. Les outils mis en oeuvre se multiplient, depuis les services "grand public" (Facebook, Twitter...) jusqu'aux solutions d'entreprise (Jive, Yammer...), en passant par les plates-formes d'agrégation (Salesforce Chatter, Cisco Social Miner...), et leur intégration dans le SI requiert de nouvelles compétences. C'est le rôle de l'architecte des médias sociaux, qui devra également, parmi ses multiples fonctions, veiller à la qualité des données analytiques extraites des interactions internes et externes ainsi qu'à la sécurisation des implémentations.

Expert des technologies mobiles. Le mobile est au centre de toutes les attentions, qu'il s'agisse de déployer des applications ou de définir une stratégie d'équipement des collaborateurs. En parallèle, le marché est extrêmement riche et prolifique en solutions et services de toutes sortes, répondant plus ou moins aux attentes des entreprises. Les "experts" capables de faire le tri dans cette diversité, de réaliser les choix pertinents, de définir une politique de gestion de flotte mobile, d'analyser les niveaux de sécurité offerts... ont définitivement un rôle à jouer dans ce contexte.

Développeur mobile d'entreprise. Le développement d'applications mobiles est rapidement devenu une compétence preque banalisée, en particulier pour les jeunes générations. Mais les développeurs qui comprennent et maîtrisent les enjeux spécifiques des applications d'entreprise sont plus rares. Prendre en compte les contraintes de sécurité, de protection des informations, de conformité réglementaire est une exigence absolue pour de nombreuses DSI et les profils disposant d'une telle expérience sont très recherchés.

Architecte du cloud.  Le cloud computing reste, dans bien des cas, un concept flou pour les entreprises. Par conséquent, le rôle initial de cet architecte est d'éclairer les opportunités offertes, en particulier, dans un premier temps, par des initiatives de cloud interne, au-delà de la seule virtualisation. La maturité aidant, il devra aussi progressivement prendre en charge les choix stratégiques à réaliser vis-à-vis des clouds publics et hybrides, qu'il s'agisse de l'évaluation et de la sélection des offres ou de la définition des cas d'utilisation adaptés aux différentes architectures disponibles.

Ce ne sont là que quelques exemples de postes qui apparaissent actuellement dans les offres d'emploi des entreprises. Il convient cependant de remarquer que les métiers de l'informatique deviennent de plus en plus spécialisés. La fin des profils généralistes est en cours...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)