C'est pas mon idée !

dimanche 5 juin 2011

Chase lance Jot pour la gestion mobile des dépenses professionnelles

Jot
Les applications mobiles de gestion de comptes étant devenues la norme, les banques lancent désormais une deuxième génération de solutions, adressant des besoins plus originaux. Pour Ink from Chase, la division "cartes commerciales" de JPMorgan Chase, cette stratégie est concrétisée par la sortie de Jot, une application mobile de gestion des dépenses professionnelles destinée aux PME.

Aux porteurs de cartes, Jot propose simplement de catégoriser leurs dépenses, pour les associer, par exemple, à un compte client ou un code projet personnalisé. La première particularité de l'application est de gérer les transactions en temps réel : quelques secondes après un paiement, une notification sur le mobile invite l'utilisateur à "tagger" immédiatement son achat.

Les principaux bénéficiaires de Jot seront cependant les gestionnaires des cartes de l'entreprise. Ils disposent en effet, pour leur part, d'une visibilité complète (et toujours en temps réel) sur les dépenses de leurs collaborateurs. Grâce à la catégorisation qui aura été effectuée, le suivi leur sera ainsi simplifié puisqu'ils pourront immédiatement consulter les frais associés à tel ou tel compte ou projet. Petit plus, le responsable peut également ajuster directement sur son mobile le plafond de dépense autorisée pour chacune des cartes de son organisation.

Jot

L'application pour iPhone et Android est complétée d'un site web offrant les même services pour les utilisateurs sédentaires (ou ne possédant pas de smartphone). Ce site permet également de télécharger les relevés d'achats, taggés, au format QuickBooks ou Excel, pour les intégrer directement dans la comptabilité de la société.

Selon Chase, Jot a été conçue pour répondre à un véritable besoin des PME, dont les dirigeants considèrent perdre beaucoup de temps à gérer les dépenses professionnelles de leurs collaborateurs et déclarent en parallèle apprécier les applications mobiles qui leur font gagner du temps. L'application pourrait certainement être encore enrichie, pour la rendre encore plus pertinente (par exemple, pourquoi n'est-il pas possible de capturer les reçus des achats effectués ?), mais elle démontre déjà une intéressante ouverture sur les attentes des clients, au-delà des services bancaires traditionnels.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)