C'est pas mon idée !

dimanche 8 mai 2011

RIM s'éveille aux réalités du mobile en entreprise

RIM
Après des années de domination sans partage en entreprise, le BlackBerry a récemment vu son succès décliner au profit, notamment, des iPhones d'Apple et des appareils équipés d'Android. Si cette baisse de popularité a d'abord été causée par l'utilisation professionnelle de leurs mobiles personnels par les collaborateurs, elle s'aggrave maintenant par le développement de politiques d'équipement plus souples et plus ouvertes dans de nombreuses organisations.

Avec deux annonces concomitantes, RIM semble enfin réagir à sa perte de vitesse constante. Et alors que le constructeur des BlackBerrys peine à produire de nouvelles machines convaincantes face à la concurrence (le PlayBook constituant presque une caricature de ces égarements), l'accent est cette fois mis sur ce qui a toujours fait sa force dans les entreprises : les outils d'administration.

Première partie de la réaction, "BlackBerry Balance" est une nouvelle technologie intégrée aux dernières versions des serveurs d'entreprise de RIM (BES – "BlackBerry Enterprise Server"), qui vise à faciliter les usages mixtes des smartphones, en toute sécurité. Il s'agit en fait d'une extension des capacités d'administration offertes aux responsables d'entreprises, qui leur permet de définir précisément les frontières entre les documents et applications professionnels présents sur l'appareil et les logiciels personnels de l'utilisateur. Il est par exemple possible d'interdire l'utilisation de données de l'entreprise dans les outils de messagerie ou de réseaux sociaux.

Beaucoup plus radicale, la seconde annonce nous promet (d'ici la fin de l'année) un BES multi plates-formes, pour administrer non seulement les BlackBerrys des collaborateurs mais aussi leurs iPhones et leurs appareils équipés du système Android. Naturellement, RIM précise immédiatement que toutes les options proposées sur ses propres smartphones (dont "Balance") ne seront pas disponibles sur les mobiles de la concurrence, faute d'intégration des fonctions nécessaires au cœur des systèmes d'exploitation.

Pour les administrateurs confrontés à la demande des collaborateurs d'utiliser leur BlackBerry (qu'il soit fourni par l'entreprise ou non) pour leurs besoins professionnels et personnels, "Balance" offre un argument supplémentaire en faveur des modèles de RIM. Mais cela ne suffira pas à enrayer la baisse des ventes...

A l'opposé, le BES multi plates-formes esquisse une révolution plus profonde pour le constructeur. Il pourrait en effet devenir le fer de lance de son offre, dans un secteur où il est déjà perçu favorablement par les entreprises et où la concurrence est encore relativement faible et immature, alors que le marché des smartphones ne pourra que lui échapper à plus ou moins long terme (sauf surprise)...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)