C'est pas mon idée !

samedi 28 mai 2011

Forte croissance de la banque mobile en Europe

comScore
L'institut de recherche comScore publie une nouvelle édition de MobiLens, analyse des usages du mobile en Europe (dans 5 pays : Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni) , dont une partie est consacrée à la banque mobile. Sans surprise, avec la popularisation des smartphones et la multiplication des applications et sites dédiés, le secteur est toujours en pleine croissance.

Les français sont particulièrement friands d'accès à leurs comptes bancaires sur mobile, plus de 10% des abonnés mobiles étant désormais concernés, devant les 4 autres pays analysés. Les hommes sont presque deux fois plus adeptes que les femmes, et les plus jeunes (entre 18 et 34 ans) sont également sur-représentés (entre 2 et 3 fois plus que les autres tranches d'âge). Autre facteur de différenciation, ce sont les propriétaires de smartphones qui sont les premiers utilisateurs de services bancaires (environ 4 fois plus que les autres) et ils constituent le segment affichant la plus forte progression d'usage (+40% en 8 mois).

En revanche, les paiements électroniques sur mobile séduisent beaucoup moins nos compatriotes, avec un taux d'adoption de 3,7%, très inférieur à la (faible) moyenne européenne (5,2%). Il faut peut-être voir là les effets d'une offre assez lacunaire...

D'une manière générale, cette étude peut permettre d'orienter les futures évolutions de la banque mobile. Cibler les hommes jeunes pour fidéliser les utilisateurs existants ou développer de nouveaux services pour attirer les catégories de population qui restent encore à l'écart de la tendance ? Le choix est ouvert mais le plus important est de continuer à faire progresser les solutions actuelles, qui sont encore loin d'avoir exploité tout le potentiel du mobile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)