C'est pas mon idée !

dimanche 15 mai 2011

Dans les boules de cristal des DSI de l'assurance...

Insurance & Technology
Insurance & Technology a interrogé 4 DSI de compagnies d'assurance américaines (et un analyste d'Aite Group) sur leurs visions de l'innovation dans leur secteur pour la prochaine décennie. L'analyse de données et, dans une moindre mesure, le mobile sont les deux thèmes majeurs ressortant de cet exercice.

A l'unanimité, l'explosion du volume d'informations disponibles sur les consommateurs et les entreprises, combinée à l'émergence d'outils qui en permettent une exploitation approfondie, va transformer le métier d'assureur. Non seulement les risques pourront-ils être mieux évalués, mais les offres seront mieux adaptées à la demande, et personnalisées pour chaque client. Les modèles économiques en deviendront d'autant plus efficaces, conduisant à une profitabilité prévisible (sans aléas).

Si les technologies nécessaires pour concrétiser ce rêve existent déjà, il reste néanmoins des obstacles à leur mise en œuvre. Le premier d'entre eux est la difficulté à les intégrer dans les systèmes d'information et, surtout, dans les processus en place. La question "éthique" de l'accès aux données personnelles des assurés est un autre facteur à prendre en compte, qui nécessitera certainement la plus grande prudence...

L'autre sujet qui intéresse les DSIs, quoique de manière plus confuse, est celui du mobile ou, plus généralement, de l'ubiquité de l'accès à l'information, qui devrait permettre de créer de nouveaux produits et services, beaucoup plus "orientés client".

Outils décisionnels et mobile, cela ne ressemble pas à un changement radical de l'assurance en 2020... Espérons que d'autres DSIs sauront être plus audacieux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)