C'est pas mon idée !

dimanche 8 mai 2011

Brèves : Wells Fargo, ProFounder, Radian6...

Nouvelle série de brèves pour quelques actualités relativement mineures mais néanmoins notables, dans les domaines des médias sociaux, de l'investissement P2P, du paiement mobile...


Wells Fargo
Wells Fargo, tout d'abord, suit une tendance déjà lancée par d'autres banques (dont le Crédit Agricole, par exemple), avec "Business Insight Resource Center", un portail ciblant les dirigeants de petites entreprises. Il offre à ces derniers une immense variété de contenus, produits par des experts ou par d'autres entrepreneurs et destinés à les aider à créer, gérer, développer, transformer... leur activité.

Particularité de l'initiative de Wells Fargo, le multimédia est à l'honneur avec des centaines de vidéos, podcasts, webinaires (et aussi des articles plus classiques). Regrettons tout de même l'absence d'espaces d'échanges entre les participants (forums, commentaires sur les contenus...).


ProFounder
Alors que je parlais récemment de MicroVentures, proposant un système de capital risque en P2P, ProFounder se lance sur le même créneau. La toute jeune startup a commencé par un modèle simple par lequel les "investisseurs" sont rémunérés sur les revenus de l'entreprise qu'ils financent mais, selon TechCrunch, elle propose aussi maintenant l'investissement capitalistique.

L'approche de ProFounder se distingue tout de même de sa concurrente dans son mode de sélection des investisseurs : plutôt que de faire appel au "public" en général, ce sont ici les entrepreneurs qui doivent inviter leurs relations (parents, amis...) à participer à leur tour de table. La valeur ajoutée de ProFounder se situe sur un autre plan, qui est de fournir en permanence aux entreprises financées un état de leurs obligations réglementaires, en fonction de leurs investisseurs.


Radian6
L'acquisition avait annoncée, elle est désormais effective[lien PDF] : SalesForce s'empare de Radian6 et de ses solutions de suivi et d'analyse des conversations sur les réseaux sociaux, déjà présentes dans la moitié des "Fortune 100" américaines (nous avons eu l'occasion d'évoquer les cas de Pemco et de Citi).

L'opération devrait permettre à SalesForce d'intégrer rapidement les interactions sociales "publiques" dans l'ensemble de sa gamme (de son outil de CRM éponyme à sa solution de réseau social d'entreprise Chatter, en passant par sa plate-forme de cloud computing Force.com) et combler ainsi un retard qui commençait à être gênant pour sa stratégie globale.


ISIS
Attardons-nous un instant sur les dernières nouvelles d'ISIS, l'initiative de paiement sans contact sur mobile lancée à grands renforts de communication en novembre dernier par les 3 principaux opérateurs mobiles américains.

Le scepticisme que j'affichais alors semble avoir gagné du terrain, puisque l'ambition initiale de créer un réseau de paiement se transforme désormais en une volonté de créer un porte-feuille sur mobile. Objectif certes plus réaliste, mais sera-t-il seulement atteint ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)