C'est pas mon idée !

vendredi 4 mars 2011

Mitek présente une nouvelle application de sa solution d'imagerie mobile

Mitek
Après le succès de ses applications de dépôt de chèque par le téléphone mobile (la technologie de Mitek est au coeur des offres de Chase et USAA, notamment), puis ses applications pour la gestion des dépenses professionnelles (avec numérisation des reçus) et le paiement de factures, Mitek présente "Mobile ACH Enrollment™", une nouvelle déclinaison de ses solutions d'imagerie pour l'inscription instantanée à des services de paiement mobile.

Le principe de fonctionnement est similaire à celui adopté pour le dépôt de chèque. Quand les informations sur son compte courant lui sont demandées, l'utilisateur prend une photo d'un chèque vierge avec son smartphone (iPhone, Android ou BlackBerry) et le logiciel va en extraire automatiquement toutes les données nécessaires (le "RIB"), évitant ainsi des saisies fastidieuses et sources d'erreur.

Avec cette offre, Mitek cible principalement les institutions financières qui souhaitent faciliter la mise en place de virements via la chambre de compensation américaine ACH ("Automated Clearing House", dont l'Europe a – ou aura bientôt ? – un équivalent grâce aux directives SEPA). La première de ces cibles est celle des innombrables acteurs émergents du paiement mobile (au moins pour ceux dont les solutions sont basées sur des transferts ACH), dont l'inscription des clients pourrait ainsi être grandement facilitée. Mais d'autres applications sont envisagées : ajout de nouveaux bénéficiaires de virements sur un site de banque mobile, enregistrement des coordonnées bancaires auprès des émetteurs de factures ou des organisations (compagnies d'assurance, par exemple) qui doivent virer de l'argent sur le compte de leurs clients...

Par rapport au dépôt de chèque, ces cas d'utilisations souffrent de deux défauts : d'une part le besoin de fournir ses coordonnées bancaires est peu fréquent et, d'autre part, le surcroît de simplicité reste marginal (en comparaison d'une saisie de RIB). L'intérêt d'une intégration dans les applications mobiles est donc certainement limité. La solution pourra cependant séduire les consommateurs, par son aspect ludique, chez les premiers adoptants, en particulier les fournisseurs de solutions de paiement mobile qui pourront ainsi mettre en avant une solution facile à utiliser et entièrement mobile (actuellement il faut souvent passer par un site web "classique" pour ouvrir un compte).

Enfin, elle a également un avantage de notre côté de l'Atlantique : alors que le dépôt de chèque dématérialisé se heurte chez nous à des obstacles réglementaires, ces applications pourraient parfaitement être proposées en France... Qui se lancera ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)