C'est pas mon idée !

samedi 22 janvier 2011

Prédictions 2011, épisode IV : Deloitte

Prédictions 2011 Deloitte
Nous terminons aujourd'hui notre série des prédictions pour 2011 avec un extrait choisi de celles [lien PDF] du cabinet de conseil Deloitte, qui met l'accent cette année sur la place prépondérante que prennent les solutions alternatives aux ordinateurs personnels.

Ainsi, la première thèse présentée dans le rapport annonce la couleur : les ventes de PC "classiques" vont être dépassées par celles des autres terminaux, smartphones, tablettes et netbooks de nouvelle génération (qui ne seront plus des PC de bas de gamme mais constitueront une nouvelle catégorie, comme l'esquisse le système Chrome OS de Google). Bien que le franchissement de ce seuil ne signale pas (encore) la disparition du PC, qui, avec sa solide base installée, représentera encore trois quarts des équipements, 2011 sera une année de basculement, aux implications profondes pour tous les acteurs du secteur.

En effet, la deuxième prédiction de Deloitte nous promet qu'aucun système d'exploitation dominant n'émergera à court terme sur le marché de ces nouveaux terminaux. A cela plusieurs raisons, notamment la détermination des fournisseurs à ne pas abandonner un secteur très prometteur, mais aussi l'intérêt des fabricants de terminaux et des opérateurs de télécommunication pour une diversité qui leur permet de conserver une part de contrôle sur leurs partenaires...

Les conséquences de ces deux tendances indiscutables se font durement ressentir chez les développeurs d'application et dans les DSI des grandes entreprises. Pour les premiers, le morcellement du marché requiert des efforts plus importants pour cibler une large population d'utilisateurs et de faire des choix, car la plupart d'entre eux ne peuvent pas adresser toutes les plates-formes disponibles. Pour les seconds, ce sont les politiques d'équipement des collaborateurs qui sont remises en question, d'autant que le temps où la DSI pouvait imposer un choix de matériel standardisé pour toute l'entreprise est révolu. Ils vont donc devoir apprendre à accepter une variété toujours plus grande dans les appareils de leurs utilisateurs, surtout ceux qui ne seront pas des PC. L'incidence sur les coûts logiciels et de support va être extrêmement sensible...

La troisième prédiction de Deloitte enfonce le clou : les tablettes vont faire une entrée en force dans l'entreprise. D'abord adoptées par les consommateurs pour leur usage personnel, ceux-ci ont rapidement compris le profit qu'il pouvait aussi en tirer dans le contexte professionnel. Graduellement, la pression s'accroit sur les responsables informatiques pour qu'ils supportent ces matériels. Et, si on en croit les chiffres du rapport, ils sont en train de céder : 25% des ventes de tablettes seraient générées par les entreprises en 2011. Ce mouvement devrait cependant affecter surtout certains secteurs, comme la santé, le commerce de détail... pour lesquels les cas d'utilisation sont plus pertinents. En parallèle, les fournisseurs de progiciels s'adaptent également à ce nouveau marché et les solutions qu'ils proposent offrent de nouvelles stimulations pour l'adoption des tablettes en entreprise.

Signe des temps, Deloitte proposera bientôt ses prédictions sous forme d'une application pour iPad, intégrant les documents de recherche et les vidéos de présentation et permettant de dialoguer avec les consultants du cabinet ainsi qu'avec les autres utilisateurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)