C'est pas mon idée !

dimanche 23 janvier 2011

AmEx lance "The Quarterlife Project" pour les générations Y

The Quarter Life Project
Dans le cadre de l'accompagnement de sa nouvelle carte de paiement ZYNC, American Express annonce le lancement de "The Quarterlife Project", pour aider les jeunes à gérer leur argent. Dans ce but, l'émetteur a recruté un "ZYNC Quarterlife Coach" en la personne de Christine Hassler, auteur et experte reconnue de la génération Y.

Le projet a commencé par une enquête pour connaître l'état d'esprit et les attentes des jeunes vis-à-vis de leurs finances. Ses résultats démontrent effectivement l'intérêt de la démarche : par exemple, 80% se disent "dépassés" par leur situation financière, 86% sont stressés par les questions d'argent et deux tiers réclament des outils et des ressources pour mieux appréhender les sujets financiers et pour gérer leur argent.

"The Quarterlife Project", essentiellement centré sur la page Facebook dédiée à la carte ZYNC, a donc été conçu pour offrir des réponses aux questions des jeunes. La première contribution de Christine Hassler est une liste de 10 "astuces" pour mieux "vivre" ses finances personnelles. Dans les semaines qui viennent, elle proposera deux vidéos par semaine sur les sujets les plus populaires, les internautes étant invités à poser leurs questions sur Facebook ou par mail.

Malgré l'utilisation de Facebook (et de la vidéo), l'initiative d'American Express reste relativement classique, en faisant appel à un expert pour "dialoguer" avec ses clients. Il semble d'ailleurs s'agir d'un choix récurrent pour ce qui concerne la carte ZYNC, qui a elle-même été conçue avec la participation de 16 blogueurs (sur des sujets variés : art, culture, cuisine, mode...) au sein d'un "ZYNC Advisory Panel".

AmEx adopte ainsi la "bonne pratique" consistant à faire appel à des personnalités "proches" des jeunes pour dialoguer avec eux, idée d'autant plus pertinente que ceux-ci estiment en majorité que les services financiers sont faits pour des générations plus mûres. Mais le risque de la démarche est de voir l'échange rester unidirectionnel et, en conséquence, les jeunes s'en désintéresser rapidement. Les animateurs du site devront déployer tous leurs efforts pour générer et entretenir les discussions autour des sujets abordés et démontrer ainsi la valeur du projet...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)