C'est pas mon idée !

mercredi 8 décembre 2010

Wells Fargo amène la gestion de budget sur ses guichets automatiques

Communiqué Wells Fargo
Après avoir déployé l'envoi par mail des reçus de retrait d'espèces en juin dernier, Wells Fargo poursuit sa stratégie de développement de nouveaux services sur ses guichets automatiques de banque (GAB), avec une option originale de suivi des retraits.

Les écrans des plus de 12000 distributeurs de la banque proposent ainsi un nouveau choix "ATM Cash Tracker" à ses clients. Celui-ci leur permet d'activer l'option et de définir une cible mensuelle de montant de retraits. Une fois la configuration réalisée (elle peut aussi être modifiée à tout moment), un nouveau bouton apparaît sur l'écran d'accueil, proposant de consulter le montant total des retraits du mois précédent et la moyenne des douze derniers mois. Le communiqué de Wells Fargo ne le précise pas mais on peut également supposer que le choix d'un montant cible est assorti d'une alerte lorsque le total des retraits du mois atteint cette limite.

Cette modeste initiative ne va pas révolutionner l'industrie bancaire mais elle est néanmoins notable pour (au moins) deux raisons :
  • D'une part, elle confirme l'attrait des banques (américaines, en tous cas) pour les outils de gestion de budget (PFM, "Personal Finance Management"), Wells Fargo proposant par ailleurs un tel service à ses clients. Ces outils font face à un obstacle puisqu'ils ne permettent de gérer que les transactions bancaires, à l'exclusion des dépenses en espèces. Le suivi des retraits sur les distributeurs est une solution minimale pour répondre à cette limite, disponible au plus près (pour ce qu'en connait la banque) de l'interaction des consommateurs avec l'argent liquide.
  • D'autre part, les réseaux de guichets automatiques constituent un investissement important que toutes les banques souhaitent rentabiliser, sans parler de la valeur financière (via les commissions inter-bancaires) de leur utilisation. En ce sens, tout service supplémentaire ne peut qu'inciter un peu plus les clients à utiliser les distributeurs de leur banque plutôt que ceux des concurrents.
Avec les matériels et infrastructures sur lesquels s'appuient les réseaux de GAB actuels, il est probable que la mise en oeuvre de l'"ATM Cash Tracker" représente un investissement minimal, qui sera certainement rapidement rentabilisé.

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire

    Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)