C'est pas mon idée !

vendredi 10 décembre 2010

Oberthur implémente une interface NFC dans la SIM

Communiqué Oberthur
Malgré les annonces successives de Nokia et d'Apple, puis l'intégration effective par Google d'une interface sans contact dans son nouveau téléphone mobile Nexus S (et dans son système Android), la généralisation de cette technologie reste élusive en raison du faible nombre d'appareils équipés aujourd'hui.

Pour répondre à cette pénurie, Oberthur Technologies vient de dévoiler un adaptateur de carte SIM embarquant l'antenne et les circuits de communication en champ proche (NFC, "Near Field Communication") nécessaires à l'intégration des fonctions de paiement, de tickets (de transports, notamment)... sans contact dans la majorité des mobiles du marché.

Contrairement aux solutions sur carte mémoire, telle que celle de DeviceFidelity [lien PDF], récemment approuvée par Visa, l'intégration des puces NFC dans le format SIM offre une compatibilité bien plus large et, surtout, ne monopolisera pas l'emplacement prévu sur les smartphones pour le stockage, en particulier de musique. Grâce à cette "transparence", son acceptation par les utilisateurs sera donc logiquement plus facile.

La nouvelle risque pourtant de ne pas ravir l'industrie du paiement (banques, émetteurs de cartes...), puisqu'elle marque un retour des opérateurs de téléphonie mobile, qui "possèdent" les cartes SIM de leurs clients, dans l'écosystème du paiement sans contact. Il est en effet certain qu'ils exigeront une participation dans la mise en oeuvre des solutions utilisant "leurs" SIMs, d'autant plus qu'ils sont à la recherche de relais de croissance alors que le marché des communications mobiles atteint la saturation et que leurs revenus stagnent. Certains opérateurs pourraient même être tentés d'investir directement le domaine du paiement mobile et introduire une nouvelle vague de concurrence, comme cela s'est produit dans plusieurs pays à travers le monde.

Quoiqu'il en soit, si les applications sans contact finissent réellement par se généraliser, toutes ces solutions, sur carte mémoire, sticker, SIM... ne marqueront qu'une étape avant une intégration native dans les téléphones qui résoudra toutes les hésitations et incertitudes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)