C'est pas mon idée !

dimanche 12 décembre 2010

New York Life ouvre les réseaux sociaux à ses agents

Article Insurance and Technology
L'utilisation des réseaux sociaux est encore souvent limitée au sein des institutions financières, par crainte de comportements inappropriés, débordements, pertes de productivité, risques pour la sécurité... Quelques entreprises pionnières ayant "ouvert les vannes" ont démontré que les réticences n'étaient pas très justifiées mais, pour les autres, l'assureur New York Life donne un exemple un peu différent.

Reconnaissant la popularité des réseaux sociaux et souhaitant les intégrer dans son métier, sans pour autant prendre de risque avec son image et avec la législation, New York Life a choisi de déployer la solution Compass de Socialware, auprès d'une population pilote (pour l'instant) de 750 agents.

Avec cette plate-forme, les collaborateurs peuvent accéder aux réseaux sociaux publics (Facebook, Twitter, LinkedIn...) et participer aux conversations des internautes. Mais l'entreprise contrôle les règles du jeu : l'administrateur peut limiter les fonctions accessibles et définir des filtres sur les messages postés. De plus, tous les échanges sont archivés et peuvent être facilement recherchés, ce qui permettra de répondre aux exigences réglementaires strictes qui touchent certains métiers de la finance.

Le contrôle permanent des collaborateurs n'est probablement pas la solution idéale pour l'engagement des entreprises sur le web social mais la solution de Socialware a au moins le mérite de retirer un argument aux opposants. Les institutions financières n'auront bientôt plus aucune excuse pour rester à l'écart des réseaux sociaux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)