C'est pas mon idée !

mercredi 1 décembre 2010

Innovation : 10 leçons inspirées par Michel-Ange

Présentation (SlideShare)
Les organisateurs de la conférence annuelle "Innovation et Technologie" qui se tenait à Sydney début novembre ont eu la bonne idée de mettre en ligne plusieurs des présentations qui y ont été faites. Parmi celles-ci, je m'attarde aujourd'hui sur celle de Aman Narain, responsable de la banque à distance pour Standard Chartered (Singapour), centrée sur 10 leçons à retenir de l'exemple de Michel-Ange :
  1. Les expériences passées ne constituent pas des indicateurs des succès futurs.
  2. L'innovation n'est pas affaire de consensus.
  3. Les opérations quotidiennes et l'innovation peuvent avancer de pair.
  4. La créativité et l'innovation peuvent dépasser les contraintes.
  5. Il faut refuser l'ordre établi et ne pas hésiter à contester l'autorité, de manière constructive.
  6. Ne pas crier victoire trop rapidement.
  7. Passion et plaisir sont nécessaires.
  8. L'entrainement et la pratique amènent à la perfection.
  9. Acceptez les échecs et détruisez ce qui ne fonctionne pas.
  10. Les revers sont inévitables, ce qui compte est la manière de réagir.
Leçon bonus : le génie aide à innover !

Le reste de la présentation, consacré aux tendances majeures affectant la banque, est tout aussi intéressant. Pour A. Narain, ce sont 6 forces de changement qui contraignent à repenser les services financiers en ligne (en respectant les conseils précédents !) :
  • Des interactions réellement centrées sur le client et sur ses besoins.
  • Les médias sociaux, pour la communication, la collaboration et le partage.
  • L'idée que le contenu est roi, jusqu'à imaginer la "banque 2.0" fonctionnant comme une entreprise de média.
  • Le plaisir d'utilisation et son corollaire, la simplicité.
  • La mobilité, qui redéfinit le futur.
  • La nécessité de changer les perspectives et faire évoluer les cultures (internes).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)