C'est pas mon idée !

lundi 8 novembre 2010

Forrester : 15 tendances technologiques pour les 3 ans à venir

Forrester - Top 15 tech trends
Comme son concurrent Gartner (voir l'article correspondant), le cabinet d'analystes Forrester Research se livre régulièrement à l'exercice de prédiction des tendances technologiques qui marqueront les entreprises dans les prochaines années.

Faute d'un abonnement, je ne peux consulter les détails, mais un article public dévoile la liste des 15 tendances retenues pour la période 2011-2013, par ordre d'impact décroissant, que je reprends ici, accompagnées de quelques réflexions de mon cru :
  • La BI (business intelligence) de nouvelle génération prend forme, combinant analyse en temps réel, accessibilité pour des populations plus larges (pour accompagner les décisions à tous les niveaux), agilité et self-service.
  • Les moteurs de règles et la SOA (service-oriented architecture) pilotée par les règles se généralisent, dans le but de fournir plus de flexibilité aux "métiers" dans le fonctionnement de leurs applications.
  • Le SaaS (software as a service) et le PaaS (platform as a service), deux émanations du cloud computing deviennent standards.
  • Les outils d'administration rendent possibles la "virtualisation continue", c'est à dire la gestion transparente des variations de capacités de calcul requises par les applications virtualisées.
  • Les plates-formes de collaboration adoptent une approche centrée sur l'utilisateur (et non plus sur les documents ou les contenus, comme c'est encore souvent le cas), à l'image de la transformation du web 1.0 vers le web social.
  • Les "motifs" (patterns) d'architecture pilotée par les événements (event-driven architecture) prennent de l'importance et remettent en cause l'approche classique des traitements séquentiels et pré-déterminés (sources de rigidité).
  • Les plates-formes communautaires publiques investissent les applications d'entreprise (à commencer par les outils de gestion de la relation client), celles-ci intègrant les conversations des clients au coeur des processus internes.
  • Les applications et processus de l'entreprise deviennent mobiles, sur des appareils de plus en plus sophistiqués (smartphones, tablettes...) et accédant à des réseaux toujours plus rapides, développant ainsi les possibilités d'usage à haute valeur ajoutée.
  • Le spectre des outils décisionnels englobe les réseaux sociaux et le texte (les documents, les contenus web...) et non plus seulement les données structurées, s'ouvrant par la même plus largement à des sources d'information externes à l'entreprise.
  • Le cloud d'infrastructure (IaaS, infrastructure as a service) accroit son audience et commence à pénétrer dans les entreprises, en particulier pour répondre à des besoins temporaires de capacités de calcul additionnelles.
  • Les DSI adoptent les outils de planification et d'analyse pour gérer leur propre évolution et maîtriser leur futur (au niveau des infrastructures comme des applications).
  • Le BPM (business process management) adopte les technologies du web 2.0.
  • La virtualisation du poste client devient incontournable.
  • Le MDM (master data management) approche de la maturité.
  • La téléprésence se généralise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)