C'est pas mon idée !

dimanche 26 septembre 2010

BNP Paribas récompense ses innovateurs

Communiqué BNP Paribas
Comme chaque année, BNP Paribas a décerné ses prix de l'innovation récompensant les idées et initiatives developpées dans le groupe et "apportant un progrès réel à moyen et long terme à l'entreprise et son écosystème". Pour cette édition, 24 lauréats sont distingués parmi 217 dossiers candidats. La communication officielle de la banque ne fournit pas beaucoup de détails mais laissons donc notre imagination vagabonder sur une sélection d'innovations à connotation technologique (et que j'estime intéressantes)...

Réseaux sociaux et web 2.0 (banque de détail en France)

La création d'un profil sur Facebook et sur Twitter s'incrit pour BNP Paribas dans sa stratégie d'être la première banque en ligne en France en 2012. Ses plus de 100 000 fans sur Facebook (qui serait un record mondial pour une banque, selon le communiqué) semblent démontrer la pertinence de son approche.

Espérons que ces iniatives ne soient bientôt plus considérées comme innovantes et deviennent la norme, Facebook étant ici classiquement utilisé comme un canal principalement marketing et Twitter étant plutôt orienté sur le support aux clients.

En tout état de cause, le succès de BNP Paribas sur Facebook (et, dans une moindre mesure, sur Twitter, où la banque a 1750 "suiveurs"), démontre une vraie capacité d'animation dont d'autres entreprises feraient bien de s'inspirer.

Souscription de cartes bancaires sur Blackberry (Fortis Turkey et TEB)

Les conseillers des filiales turques de BNP Paribas disposent depuis avril 2009 d'une application sur Blackberry leur permettant d'enregistrer les commandes de cartes bancaires de leur client, en tout lieu et à tout moment, par exemple lors d'un rendez-vous chez le client.

Cette idée, pourtant simple à mettre en oeuvre, me semble être une première. Il ne reste plus à la banque qu'à prolonger son effort pour offrir la souscription d'autres produits sur le même mode et, peut-être, le déployer sur iPad qui pourrait devenir le support idéal pour ce type d'approche.

K2pédia (BNP Paribas Assurance)

K2pédia est un "simple" dictionnaire métier multilingue, entièrement géré par ses utilisateurs, sans contrôle central et sans restriction, à la manière de l'encyclopédie en ligne wikipedia.

Là encore, la dimension innovante peut paraître modeste au premier, puisque wikipedia et les wikis en général sont considérés comme des outils mûrs et maîtrisés. Pourtant, les entreprises restent extrêmement réticentes à laisser l'entière liberté à leurs collaborateurs de participer à des plates-formes internes de collaboration, en particulier sur des référentiels parfois sensibles (tels que les dictionnaires bancaires). L'exemple de BNP Paribas Assurance prouve (une fois de plus) que les craintes de dérive et d'anarchie sont infondées et que le modèle de l'encyclopédie collaborative ouverte est tout à fait transposable en entreprise, pour le plus grand bien de la connaissance et de son partage.

Plate-forme Share to Lead (RH Groupe)

Cette plate-forme collaborative accompagne les séminaires des collaborateurs "à haut potentiel" : avant, en favorisant la prise de contact, pendant, pour échanger sur les travaux du groupe, et après, pour "cultiver" son réseau interne.

L'objectif affiché suggèrerait l'utilisation d'une plate-forme de réseau social. La communication de BNP Paribas a peut-être voulu éviter d'utiliser cette expression "tarte à la crème" mais il serait intéressant de savoir si la solution mise en place est un outil collaboratif classique ou plus "2.0", et d'en connaître le succès.

Quoiqu'il en soit, développer la collaboration dans des communautés variées, formelles ou non, au sein de l'entreprise est encore trop souvent l'exception. La mise en place d'une plate-forme de dialogue autour d'événements ou autres séminaires est un des cas où la valeur des échanges est rapidement visible, pour un effort de mise en oeuvre minime.

Crédit multi-pays via PayPal (BNP Paribas Personal Finance)

Cette offre est déjà connue, combinant le crédit à la consommation (sous forme d'une ligne de crédit virtuelle) et une carte co-brandée avec PayPal.

Alors que de nombreux établissements s'interrogent toujours sur PayPal et les opportunités ou menaces que peuvent représenter le numéro 1 du paiement en ligne, BNP Paribas a résolument décidé de profiter des opportunités et il est certain que la banque peut s'en féliciter, avec une croissance continue du marché qui doit lui profiter largement.

E-Cho-Mmunication (BNP Paribas Securities Services)

Cette solution, présentée comme une première en France, permet de dématérialiser les procédures de vote lors des assemblées générales d'actionnaires d'entreprises clientes de ce service.

Cette dernière innovation de ma sélection m'intrigue : je pense que le vote électronique est désormais largement répandu dans les assemblées générales et je me demande donc ce qu'a pu y ajouter BNP Paribas pour la distinguer. Une dématérialisation des documents préparatoires et/ou de la gestion des pouvoirs, le vote à distance ?

Conclusion

Si les innovations récompensées n'ont rien de révolutionnaire, ces quelques réalisations ont tout de même le mérite de concrétiser des idées que d'autres entreprises ne considèrent que comme sujet de curiosité. La culture de la banque est un ingrédient indispensable à ces efforts, et la triple présence de TEB (la banque de détail de BNP Paribas en Turquie) sur le podium montre que, même dans un grand groupe, toutes ses entités et filiales ne sont pas sur un pied d'égalité dans ce domaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)