C'est pas mon idée !

mercredi 11 août 2010

Wesabe publie ses sources - J'ai une idée !

Wesabe
Un mois après l'annonce, Wesabe a définitivement fermé son site de gestion de finances personnelles (PFM ou Personal Finance Management) fin juillet. Pour offrir une solution de repli aux utilisateurs orphelins de leurs données financières, les anciens employés de la startup ont décidé de publier une bonne partie de leur code en open source.

Un des sous-projets publiés sur le portail GitHub par Wesabe, nommé Mesabe, permet ainsi à chacun (moyennant quelques connaissances techniques, cependant) de créer une instance personnelle de l'application web sur son PC et d'y importer les données qui étaient stockées sur le site original.

Passons à mon idée (oui, j'ai parfois aussi des idées, quoique généralement moins ambitieuses que celle-ci ;-). Les sources de ce service de PFM sont maintenant publiques, sous licence Apache, et donc à la disposition de qui veut les reprendre et les utiliser. Pourquoi pas une banque ? Alors que certaines (j'en connais !), frileuses vis-à-vis des solutions "progicielles" (celles de Yodlee ou de MoneyStrands, par exemple), tentent d'aborder le PFM par un développement interne, il pourrait peut-être faire sens de partir d'un socle solide et éprouvé, quitte à investir (beaucoup moins !) pour l'adapter à quelques exigences particulières. Et les anciens de Wesabe sont peut-être encore disponibles pour participer à l'effort...

Cette approche est d'ailleurs celle à laquelle on pense le moins avec le logiciel libre, mais qui pourrait pourtant apporter beaucoup de valeur dans les nombreuses entreprises adeptes des "applications maisons" : la réutilisation de projets open source, comme base de développement, permettrait de ne pas réinventer la roue à chaque projet et de concentrer les budgets et les énergies sur les fonctions qui font la différence.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)