C'est pas mon idée !

mercredi 11 août 2010

Une plate-forme de banque mobile dans le cloud

M-COM
M-Com, spécialiste néo-zélandais du progiciel bancaire (qui compte Rabobank et Crédit Agricole parmi ses nombreux clients) présente une version SaaS (Software as a Service) de sa plate-forme BankAnywhere de paiement et de banque mobile. Elle aurait déjà été adoptée par plus de 150 établissement financiers (84 en production), à travers l'étroit partenariat qu'à l'éditeur avec Fiserv.

Avec cette solution, M-Com n'hésite pas à affirmer qu'il est possible de mettre en place un site de banque mobile en moins de 30 minutes, grâce à une connectivité pré-existante avec les principales plates-formes de core banking du marché (Fiserv, Infosys, Oracle / i-Flex...). Une fois l'intégration réalisée, la solution offre les services classiques de consultation des soldes de compte et des transactions, de virement, de gestion d'alertes... Pour l'utilisateur final, le service est accessible par SMS, web mobile et application mobile (pour Blackberry, iPhone et Android).

La configuration et le déploiement sont réalisés sur une console web, qui permet de définir les modes d'intégration avec le SI de la banque et les caractéristiques des services à publier (paramétrage des alertes, présentation du site mobile et personnalisation des applications mobiles).


Cette offre, dont je trouve le concept particulièrement intéressant, a tout pour séduire les petites banques (notamment les Credit Unions américaines) et leur permettre de ne pas se laisser distancer par leurs "grosses" concurrentes dans la course à la technologie. Ce qui est, après tout, une des vertus promises du Cloud Computing.

Note : il subsiste un doute sur la nature réellement "SaaS" de cette offre, puisqu'elle est nommée "BankAnywhere ASP Edition" (et ASP n'est pas synonyme de SaaS...). Mais les références à l'expertise multi-tenant ("multi-locataires") de l'éditeur laisse penser qu'il ne s'agit pas d'une simple solution hébergée...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)