C'est pas mon idée !

mercredi 4 août 2010

Hype Cycle Gartner des technologies émergentes 2010

Gartner
Aujourd'hui, Gartner présentait publiquement son "Hype Cycle des technologies émergentes" 2010, synthèse d'un ensemble de 68 "hype cycles" spécialisés par domaine, couvrant plus de 1600 technologies différentes.

Si vous ne connaissez pas le principe du "hype cycle", vous pouvez en lire une description (en anglais) sur le site de Gartner. De plus, je m'excuse par avance de l'abus de termes anglais dans cet article mais certaines technologies (de même que l'expression "hype cycle") sont difficiles à traduire fidèlement.

Les technologies émergentes qui, selon Gartner, comptent (ou compteront) en 2010 sont regroupées en quelques "combinaisons", qui représentent les grandes tendances à surveiller dans l'entreprise.

Interactions et expérience utilisateur
Ce groupe, un des plus riches du "hype cycle", se répartit sur deux grandes catégories : les appareils et les modes d'interaction.

Parmi les premiers, les tablettes à stylet atteignent le "plateau de productivité" (même si elles ne se généralisent que dans des secteurs spécifiques) alors que les lecteurs de livres électroniques (e-readers) sont presque dans le "puits des désillusions", avec une généralisation attendue dans les deux ans (attention : on parle bien ici des technologies en entreprise). En revanche, Gartner voit les tablettes "media", dont l'iPad est le représentant le plus connu, au "pic des attentes excessives", mais sur un cycle rapide (deux ans) et avec une capacité de transformation significative...

Dans les seconds, les interfaces tactiles d'aujourd'hui se verront progressivement complétées d'interfaces "tangibles", c'est-à-dire l'utilisation d'objets physiques pour interagir avec les systèmes. Cette vision s'inscrit dans le long terme (plus de 10 ans) mais elle existe pourtant aujourd'hui avec la reconnaissance d'objet qui permet de créer des applications originales sur la table Surface de Microsoft.

Réalité augmentée et informatique contextuelle
Pour Gartner, la réalité augmentée n'est qu'une partie d'une tendance plus générale à laquelle il prédit un brillant avenir : l'informatique contextuelle. La promesse de cet ensemble de technologies est de remplacer l'approche d'une recherche d'information pilotée par l'utilisateur par une offre d'information proposée automatiquement en fonction de son "contexte". Au sein de ce groupe, les applications exploitant la localisation de l'utilisateur sont, sans surprise, en approche du "plateau de productivité".

La réalité augmentée proprement dite, aujourd'hui surtout mobile et qui est en train d'enrichir son approche par la localisation et l'orientation de l'utilisateur avec des capacités de reconnaissance d'images est cependant positionnée sur le "pic des attentes excessives". Les "plates-formes" de réalité augmentée (dont un exemple est Layar, pour Android et iPhone) devraient favoriser une explosion rapide d'applications innovantes, donnant un nouveau potentiel au concept de mashup.

Cloud et plates-formes
Inclus dans le hype cycle depuis 2 ans, le cloud computing est toujours en évolution et il devient de plus en plus important pour les entreprises, où il aura un fort pouvoir de transformation. Mais il approche de la phase de descente dans le "puits des désillusions" et les réactions négatives vont certainement s'amplifier dans peu de temps.

Côté plates-formes, ce sont les AppStores mobiles qui sont mises en évidence, entrant dans la phase d'"illumination" qui se traduit par une adoption en hausse (quelle banque n'est pas aujourd'hui présente sur l'AppStore d'Apple ?).

Décisions pilotées par les données
Les applications décisionnelles sont devenues critiques pour l'entreprise. Dans ce domaine, l'analyse prédictive (consistant à analyser les données historiques et les événéments actuels pour "prédire" le futur) approche le "plateau de productivité". Un aspect intéressant de ces technologies est leur capacité à appliquer des modèles d'un secteur (par exemple bancaire) dans un autre (par exemple la santé), pour faire émerger des utilisations des données auxquelles personne ne pensait auparavant.

En croissance vers le "pic des attentes excessives", on trouve les "social analytics" qui vont intégrer dans les outils décisionnels de l'entreprise des données provenant de sources externes, dont les plus importantes seront les plates-formes du web social.

En périphérie
Un certain nombres de technologies, toutes en phase d'émergence, sont rassemblées dans cette "frange" un peu fourre-tout, qui comprend par exemple : l'impression 3D (dont le potentiel "transformationnel" est jugé important), les robots mobiles (pour des applications ciblées d'asset management, de visioconférence... dans un premier temps)...

Mise à jour du 05/08 : vous pouvez suivre le webinar en différé et télécharger la présentation depuis cette page.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)