C'est pas mon idée !

jeudi 22 juillet 2010

Petits paiements entre amis, sur mobile

Paiement Mobile
Le monde des paiements, en particulier sur mobile, est en pleine effervescence et le marché, dont certains analystes estiment qu'il atteindra 1 milliard de dollars d'ici 2015 attire les convoitises. A quelques jours d'intervalle, ce sont 3 annonces qui illustrent le dynamisme du secteur.

La première annonce est celle des résultats d'eBay, dont la filiale PayPal affiche des résultats record et montre une progression impressionnante (1 million de nouveaux comptes créés par mois) portée, d'une part, par les marchés européens et asiatiques et, d'autre part, par ses activités de paiement mobile. Pour mémoire, l'ensemble de l'activité de PayPal représente plus de 21 milliards de dollars échangés pendant le deuxième trimestre 2010.

Ensuite, c'est CashEdge qui voit son offre PopMoney progressivement adoptée par les établissements bancaires. PopMoney est une solution de paiement P2P ("pair à pair") simple à utiliser puisqu'elle requiert uniquement l'adresse mail ou le numéro de téléphone mobile du destinataire pour effectuer un paiement, qui peut être émis par mail, par SMS ou via une application dédiée (sur smartphone). Pour en favoriser le déploiement, CashEdge s'appuie sur l'intégration de ces services de paiement dans son offre de banque mobile MShift.

Enfin, sur un modèle identique (en termes de fonctionnement et d'intégration), Fiserv, le fournisseur de progiciels bancaire, annonce la disponibilité effective de ZashPay, sa solution de paiement P2P mobile dont plus de 200 établissements (aux Etats-Unis) auraient confirmé leur intention de la déployer.

Alors que le pionnier du paiement en ligne, PayPal, avait pris un certain retard dans sa transition vers le mobile, il semblerait qu'il soit en passe de devenir un acteur majeur du secteur. Cependant, contrairement à ce qui s'est produit avec le paiement sur Internet, les banques américaines n'entendent pas se laisser distancer et elles le prouvent en adoptant massivement (y compris les plus petites d'entre elles) les solutions qui leurs sont proposées, alors qu'elles n'ont pas réellement fait leur preuves.

Et de notre côté de l'Atlantique ? PayPal renforce ses positions et les expérimentations lancées par quelques banques ces dernières années sont plus ou moins laissées à l'abandon... Les banques hexagonales auraient-elles déjà déclaré forfait ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)