C'est pas mon idée !

mardi 27 juillet 2010

Gartner voit du contexte partout

Gartner
Les analystes de Gartner estiment que l'"informatique contextuelle" (context-aware computing) concernera 40% des grandes entreprises d'ici 2013 et sera devenue en 2015 aussi incontournable que la recherche web l'est aujourd'hui.

L'informatique contextuelle englobe les approches (essentiellement technologiques) qui permettent de personnaliser des comportements applicatifs en fonction d'informations de contexte variées, allant de la localisation de l'utilisateur à son humeur du moment, en passant par ses interactions sur les réseaux sociaux ou son parcours de navigation sur le web. Evoquée depuis plusieurs années par Gartner, cette notion est désormais concrétisée à grande échelles à travers tous les services mobiles exploitant les informations de localisation de l'utilisateur pour lui délivrer des informations plus pertinentes.

Gartner décrit 3 types d'initiatives qui devraient devenir les exemples les plus courants d'informatique contextuelle :
  1. La création d'applications grand public "hyper-personnalisées" grâce aux informations de contexte ;
  2. L'amélioration de la performance de processus métier spécifiques (les processus impliquant des populations nomades, par exemple dans la maintenance, viennent immédiatement à l'esprit) ;
  3. L'amélioration de la productivité des "travailleurs informationnels" (knowledge workers), en leur offrant un accès rapide à des informations plus pertinentes en fonction d'un besoin identifié par son contexte.
A ce jour, l'informatique contextuelle n'a pas dépassé les frontières des applications grand public et se limite, pour l'essentiel, à l'exploitation de données de localisation. Le potentiel semble pourtant énorme pour les entreprises, dans lesquelles la difficulté est certainement d'appréhender la valeur d'usage d'une innovation essentiellement technologique. Il s'agit d'une bonne occasion pour les responsables IT d'établir un dialogue et de sensibiliser leurs utilisateurs (métier) aux applications possibles et aux bénéfices qu'il pourront en retirer. Naturellement, pour ce faire, ils devront eux-mêmes se familiariser avec les concepts, s'informer sur les offres existantes et expérimenter, ne serait-ce que pour être plus convaincants auprès de leurs interlocuteurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)