C'est pas mon idée !

mercredi 7 juillet 2010

Cius, la tablette professionnelle de Cisco

Cisco Cius
Initialement, j'avais décidé (arbitrairement, comme d'habitude) de faire l'impasse sur la tablette Cius de Cisco. Mais l'appareil ayant apparemment sucité l'intérêt de Wells Fargo, ma curiosité a pris le dessus.

Après le tsunami de l'iPad d'Apple, les annonces de tablettes plus ou moins identiques se sont mises à fleurir. Celle de Cisco était donc un peu "noyée" dans la masse. Pourtant, à y regarder de plus près, il s'agit bien d'une nouveauté et non d'une copie : la Cius est une tablette focalisée sur les besoins des entreprises.

Fonctionnant sur le système Android de Google, elle offre naturellement toutes les fonctions attendues d'un tel appareil : connectivité étendue (WiFi, 3G/4G, bluetooth), navigation internet, gestion des mails, installation d'applications (via l'Android Market)...

A cela Cisco ajoute : la sécurisation (grâce à un client VPN embarqué), l'intégration native avec ses outils de communication et de collaboration (dont WebEx et Quad, l'outil de réseau social d'entreprise maison), les capacités HD (audio et vidéo) compatibles avec ses solutions de téléprésence et le support (natif, toujours) de l'accès au poste client virtualisé, permettant d'utiliser toutes les applications de l'entrerprise. Pour cette dernière fonction, la technologie retenue n'est pas précisée mais certains analystes pensent qu'il s'agira du client VMWare View .

Alors que l'Ipad commence à s'introduire (insidieusement) dans les entreprises, au grand dam des responsables de la sécurité, la Cius pourrait permettre de répondre aux attentes des utilisateurs en leur offrant une véritable dimension supplémentaire pour leurs activités professionnelles, là où la tablette d'Apple ne permet finalement que, au mieux, dans le contexte de l'entreprise, de surfer sur le web et consulter sa messagerie. Les possibilités d'accéder aux applications d'entreprise en toute sécurité (sous réserve d'avoir adopté la virtualisation du poste de travail, avec la "bonne" solution) et de démocratiser l'accès à la visioconférence de haute qualité (sans avoir à chercher une salle équipée) sont certainement des arguments de poids pour les collaborateurs itinérants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)