C'est pas mon idée !

mardi 4 juin 2019

La Parisienne et Astorya accélèrent l'InsurTech

Astorya.vc
Les startups qui se lancent dans l'univers de l'assurance sont fréquemment confrontées à un dilemme : soit elles créent elles-mêmes leurs produits, ce qui est coûteux, complexe et lourd, soit elles recourent à une compagnie existante, mais les délais de mise en œuvre tendent alors à s'éterniser. Une troisième voie leur est désormais offerte.

L'initiative en revient à l'équipe du fonds de capital-risque Astorya.vc et son partenaire pour l'opération, La Parisienne, qui assemblent leurs compétences pour proposer aux jeunes pousses un processus optimisé de développement d'une solution d'assurance personnalisée. La promesse est de fournir un résultat opérationnel, mis à disposition sous forme d'un jeu complet d'API – comprenant devis, souscription et gestion de sinistre – en moins de 10 semaines, depuis les discussions préliminaires jusqu'à la production.

L'annonce réjouira les nombreux entrepreneurs qui ont besoin, dans leur modèle d'affaire, de concevoir des produits spécifiques mais qui devaient, jusqu'à maintenant, faire face aux obstacles que constituent, entre autres, l'acquisition des agrément réglementaires nécessaires pour opérer en totale autonomie ou les négociations sans fin avec des acteurs historiques peu habitués, et souvent réticents, à travailler avec ce type de structure. La plate-forme « iPaaS » de La Parisienne leur conviendra bien mieux.

La Parisienne Assurances

De son côté, Astorya devient le point d'entrée de référence pour les startups qui désireront accéder au dispositif, qu'elles soient ou non retenues pour une prise de participation. En effet, l'expertise acquise par ses fondateurs en matière d'analyse de l'InsurTech européenne – concrétisée par sa base de données de plus de 2 000 sociétés – lui permet d'endosser un rôle de caution, en quelque sorte, vis-à-vis de l'assureur. Ce faisant, elle affirme également sa préoccupation d'accompagner les premiers pas des nouveaux entrants dans d'autres dimensions que le seul investissement.

Grâce à l'association de leurs forces respectives, La Parisienne et Astorya rendent un immense service à l'écosystème InsurTech, sans négliger leurs propres intérêts. Car, en éliminant une des plus grandes difficultés dans le parcours du créateur d'un concept d'assurance innovant, leur offre devrait sensiblement accélérer l'exécution des projets, autorisant une validation sur le marché plus rapide et moins dispendieuse. Au bout du compte, l'ensemble de la démarche entrepreneuriale sera beaucoup plus efficace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)