jeudi 25 avril 2019

Visa Next, des API pour les émetteurs de cartes

Visa
Dans l'univers financier, bien que la DSP2 vienne immédiatement à l'esprit quand le sujet est abordé, l'ouverture et les APIs ne se résument pas à la consultation des comptes. L'enjeu est bien de rendre facilement et instantanément accessible tous les services existants, de manière à les intégrer dans des expériences client optimisées.

Forte de cette vision, Visa lance donc une plate-forme ayant vocation à exposer, à terme, toutes les fonctions qu'elle commercialise sous forme d'APIs. L'ambition que porte cette initiative est d'offrir aux émetteurs un moyen extrêmement flexible et moderne d'introduire des innovations utiles pour leurs porteurs. Dans sa première itération, aujourd'hui en version beta, ce sont essentiellement des capacités (particulièrement riches) de génération et configuration de cartes qui sont proposées de la sorte.

Plus précisément, grâce à ces interfaces, il devient possible – depuis une application destinée au grand public, le cas échéant – de créer des cartes, réelles ou virtuelles, de les intégrer dans des porte-monnaie mobiles de toutes sortes (Apple, Google…), d'en paramétrer précisément les conditions d'utilisation (par catégorie de dépense, par géographie, par marchand, selon un plafond pré-défini…) de fournir en temps réel des informations détaillées sur les demandes d'autorisation et les transactions réalisées…

Parmi les opportunités que laisse entrevoir la mise à disposition de ce catalogue, Visa imagine de donner à des parents la faculté de composer en quelques gestes une carte personnalisée pour un enfant, attachée à leur propre compte, utilisable uniquement pour une sortie au cinéma ou dans le cadre d'un voyage scolaire, par exemple. Autre scénario, les concepteurs de porte-monnaie électroniques chinois (Alibaba, WeChat…) pourraient fournir à leurs clients, à la demande, un instrument de paiement universel à l'étranger.

Accueil Visa Next

Ces idées n'attendent que d'être développées et la publication – déjà planifiée sur le reste de l'année – de services supplémentaires permettra de libérer toujours plus la créativité des émetteurs. Entre autres futures extensions, est notamment évoquée la gestion des programmes de fidélité et offres promotionnelles, ainsi qu'un intrigant concept de financement flexible (s'agirait-il de permettre au consommateur de choisir à posteriori l'affectation de chacune de ses dépenses sur le compte le plus approprié selon les circonstances, comme l'envisageait autrefois PayPal avec son paiement flottant ?).

Le déploiement de Visa Next est une réponse à une tendance qui a émergé il y a plusieurs années (souvenons-nous de Marqeta) et qui a maintenant de sérieuses chances de prendre de l'ampleur (comme l'esquissait Stripe l'été dernier). En effet, la démocratisation de l'émission de carte (et des services liés) correspond naturellement au mouvement généralisé vers l'immersion des paiements dans les expériences de vie des utilisateurs. Il serait embarrassant pour un des principaux réseaux mondiaux de laisser durablement un tel marché aux mains de jeunes pousses plus agiles que lui…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)