C'est pas mon idée !

vendredi 28 juillet 2017

Huguette accompagne les crédits de Natixis

Huguette
Parce que, en France, la carte de crédit reste une exception, Natixis Financement a créé Huguette, une application mobile originale destinée à accompagner la solution de crédit à la consommation distribuée dans les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Épargne et aider leurs clients à satisfaire leurs envies et leurs besoins en quelques gestes du doigt.

Ainsi, plutôt que de se présenter comme un outil financier, Huguette propose à son utilisateur de décrire l'objet convoité, en prenant une photographie. Il pourra ensuite, bien entendu, préciser son prix (dans la limite de sa ligne de crédit) et, dès lors, obtenir une proposition de financement, déclinée en 3 options de durées distinctes, entre 4 et 18 mois. Une sélection et une confirmation plus tard, l'opération est terminée et les fonds versés sur son compte courant, sous 48 heures (ce qui paraît bien long…).

L'application comporte en outre un ensemble de fonctions complémentaires, pour une maîtrise complète du crédit. Avant souscription, s'il souhaite s'accorder un délai de réflexion, le client peut enregistrer sa demande dans ses favoris et la reprendre à tout moment. Après signature, outre la consultation des encours et des échéances à venir, il a aussi la possibilité de décaler un versement (sur une période de 2 semaines), faire une pause (d'un mois, dans la limite de 2 par an) ou procéder à un remboursement anticipé.

Autre particularité, plutôt surprenante, l'application adopte un positionnement non conventionnel dans l'univers mobile, puisque son nom et son image font référence à un personnage de grand-mère. L'objectif est probablement d'associer une présence familière rassurante au crédit à la consommation – notamment vis-à-vis de jeunes adultes. L'idée paraît cependant hardie car la sagesse de la personne âgée n'est pas nécessairement compatible avec des produits financiers, dans l'imaginaire collectif.

Application Huguette

Il reste enfin à signaler l'existence d'une version spéciale de Huguette pour les conseillers. Toujours selon la même logique pédagogique, décidément omniprésente dans cette initiative, elle permet à ces derniers de réaliser des démonstrations interactives concrètes, dans un environnement complet et entièrement opérationnel (alimenté par des données fictives). Pour une fois, au-delà du discours, les prétentions d'une banque à développer la culture numérique de ses clients font l'objet d'un effort spécifique !

En synthèse, Huguette représente une combinaison extrêmement judicieuse d'accompagnement didactique (sur un domaine relativement sensible) et d'approche centrée sur le client (et ses attentes). La démarche mériterait cependant d'être élargie : pourquoi, par exemple, l'accès au report d'échéance est-il rattaché au détail des opérations, au lieu d'être guidé, lui aussi, par l'expression d'un besoin (« je fais face à une difficulté passagère, comment la surmonter ? ») suivie d'une solution personnalisée ?

3 commentaires:

  1. Huguette avec sa fonction de photographie se serait elle inspirée de l'application "not hot-dog" de la série us Silicon Valley ?

    https://www.youtube.com/watch?v=ACmydtFDTGs
    La banque déguisée en grand-mère Huguette prendrait-elle les jeunes pour des petits chaperons rouges ?
    Enfin le code couleur violet s'inspire étrangement de celle de l'application Max du Crédit Mutuel Arkéa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel, la couleur choisie est celle de Natixis depuis son origine (largement antérieure à Max)

      Supprimer
    2. Pour compléter, je dirais que le violet ("Purple") est la résultante du mélange du rouge des Caisses d'Epargne et du bleu des Banques Populaires.

      Supprimer

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)