C'est pas mon idée !

mercredi 20 avril 2016

WeSave : moins robot, plus conseiller

WeSave
Attendue depuis presque 3 ans, la plate-forme de gestion d'épargne en ligne d'Anatec, a enfin ouvert ses portes ! Sous son nouveau nom de baptême, WeSave nous réserve quelques surprises, notamment par son positionnement haut de gamme et son attachement corollaire à une relation humaine et non uniquement « digitale ».

Ce n'est donc plus tout à fait à un « robo-advisor » que nous avons affaire. En fait, le modèle retenu par la jeune pousse se veut totalement hybride, tentant de rassembler au sein d'une offre originale le meilleur des institutions financières traditionnelles – dont, principalement, le conseil de proximité, personnalisé – et de la FinTech – expérience utilisateur fluide et intuitive, réactivité, transparence… et coûts modérés – en laissant toujours au client le choix des modalités de la relation.

La première brique de la solution globale de gestion de patrimoine qu'ambitionne de développer WeSave est un classique contrat d'assurance-vie, privilégié pour le démarrage parce qu'il est le support d'épargne préféré des français. Si les frais facturés sont plutôt modestes (0,7% annuel pour les services de la startup), le ticket d'entrée élevé – puisque fixé (pour l'instant) à 10 000 euros – est justifié par l'accompagnement individualisé dont bénéficie le client à tout moment de la vie de son contrat.

En effet, dès l'entrée en relation, la plate-forme incite le visiteur à prendre contact avec un conseiller – par téléphone, par tchat, par visio-conférence…, avec assistance optionnelle par co-browsing, avec ou sans rendez-vous… – afin d'établir un bilan patrimonial et une évaluation de ses besoins. Les échanges deviendront ensuite réguliers, à l'initiative du client, par exemple en cas de changement de situation, ou de WeSave, en cas d'événement important sur les marchés, d'approche d'une échéance…

Pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de souscrire (et gérer) son contrat en toute autonomie. Dans tous les cas, une fois les paramètres d'épargne sélectionnés, la procédure d'ouverture de compte se déroule entièrement en ligne, jusqu'à la signature électronique du contrat, et ne prend que quelques minutes. Toutefois, délai de rétractation oblige, la stratégie d'investissement sélectionnée ne prendra effet qu'après un mois, pendant lequel les fonds versés sont portés sur un fonds en euros.

Accueil WeSave

Comme le conseil, la gestion d'actifs est, elle aussi, bâtie sur un modèle composite. Une équipe de gérants professionnels détermine des orientations d'investissement (« de conviction »), qui alimentent ensuite les algorithmes de la startup. En arrière-plan, on retrouvera une logique désormais habituelle de diversification des portefeuilles sur un large ensemble d'instruments (dont une forte majorité de fonds indiciels), avec une composition ajustée selon le niveau de risque accepté par le client.

Les lecteurs réguliers de « C'est pas mon idée ! » doivent se douter que j'ai – a priori – quelques réserves vis-à-vis d'une approche mixant relation humaine et « digitale », qui, a minima, limitera nécessairement la capacité de croissance de la plate-forme. Il n'en est pas moins vrai que nos concitoyens, peu familiers de l'investissement en raison de notre environnement « protégé », ne sont probablement pas encore mûrs pour le robot-conseil intégral et peuvent avoir besoin d'être pris par la main.

Une fois l'hypothèse admise, il faut en tirer les conséquences : WeSave s'attaque à la clientèle actuelle des grands distributeurs d'assurance-vie (essentiellement les banques et compagnies d'assurance) et non – comme l'affichent ses consœurs – à une population mal servie. Dans cette lutte frontale, elle devra cultiver sa différence et faire la preuve de ses qualités : expérience client exceptionnelle, transparence (sur les coûts, sur les stratégies d'investissement, par ses efforts de pédagogie…)…


Transparence (moi aussi !) : je fais partie (bénévolement) de l'« advisory board » d'Anatec.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)