C'est pas mon idée !

jeudi 27 février 2014

Un concours pour intégrer IBM Watson sur mobile

IBM Watson
Dans un mouvement de profonde réorientation stratégique vers le logiciel, IBM mise désormais son avenir – en grande partie – sur les « big data » et plus particulièrement sur sa technologie Watson. Dans cette optique, celle-ci dispose depuis peu de son propre groupe, doté d'un budget d'un milliard de dollars et employant 2 000 personnes.

L'une des premières initiatives de cette nouvelle structure vient d'être annoncée : il s'agit d'un concours, lancé à l'échelle mondiale, à travers lequel la compagnie cherche à promouvoir l'utilisation de son « génie des données » dans des applications pour smartphones. L'opération s'inscrit ainsi à la convergence des deux tendances technologiques les plus importantes du moment, l'analyse de données et le mobile, qui sont aussi, logiquement, deux des principaux fers de lance de l'offre du « futur » IBM.

En pratique, les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes pour la première phase de la compétition. Les candidats sont donc invités à déposer leur dossier, dans lequel ils doivent décrire la solution qu'ils envisagent de développer avec Watson, en insistant sur la pertinence du cas d'usage proposé, notamment en mobilité, et sur la valeur (potentielle) délivrée aux utilisateurs. Les projets soumis peuvent concerner tous les domaines et cibler aussi bien un marché grand public que professionnel.

Concours IBM Watson

A l'issue de cette entrée en matière (qui se terminera fin mars), 25 équipes finalistes seront retenues. Chacune d'elles aura alors accès à un système Watson opérationnel (dans le « cloud ») pendant 5 jours consécutifs afin de concevoir et assembler un prototype. Enfin, les 5 meilleures défendront leur réalisation devant un jury, qui désignera 3 vainqueurs. La récompense pour ces derniers sera un accompagnement de 90 jours (avec des experts internes) pour leur permettre de finaliser leur application.

L'objectif d'IBM est clairement d'étendre le champ d'application de Watson et, plus généralement, de sensibiliser ses partenaires aux capacités et aux opportunités de l'informatique « cognitive » qu'il incarne. En effet, sa mise en œuvre implique d'adopter une approche différente du développement logiciel : non seulement les scénarios adaptés sont-ils encore à découvrir mais il faudra également que les professionnels s'approprient ses qualités et ses exigences spécifiques.

A ce jour, plus de 1 500 individus et organisations auraient déjà approché IBM avec des idées d'applications de la technologie, mais ils ne représentent qu'une goutte d'eau par rapport aux ambitions de Big Blue. Pour que Watson devienne réellement un des piliers de son activité à moyen terme, il lui faudra atteindre une communauté bien plus large. Voilà probablement l'une des tâches critiques du groupe nouvellement créé et la perspective dans laquelle s'inscrit le concours qu'il vient de lancer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)