C'est pas mon idée !

samedi 21 décembre 2013

Une boule de cristal pour les PME

Small Business Workbench
Malgré les efforts ponctuels de quelques établissements, les PME (et plus particulièrement les petites entreprises) restent les parentes pauvres de la révolution numérique de la banque. Une jeune pousse américaine s'attaque à ce problème en proposant une solution clés en main, modulaire, en marque blanche, aux institutions financières : Small Business Workbench (SBWorkbench).

Celle-ci se positionne sur le segment de la gestion de trésorerie, répondant donc directement à l'une des principales préoccupations des entrepreneurs (comme nous le rappellent les statistiques sur le nombre de faillites dues à des défauts de liquidités). Et, suivant la même logique qui fait progressivement évoluer les outils de gestion de finances personnelles (PFM) destinés au grand public, la promesse faite par SBWorkbench à ses utilisateurs est de pouvoir prédire leur position future.

En pratique, une fois la plate-forme intégrée avec les services de banque en ligne (afin d'accéder aux relevés des opérations de l'entreprise), le chef d'entreprise va répondre à quelques questions (sur ses stocks, ses factures en attente…) et obtenir très rapidement une projection de sa situation de trésorerie sur les semaines ou les mois à venir. En option, la connexion avec des logiciels de comptabilité ou de gestion financière pourra permettre d'améliorer encore la qualité des prévisions réalisées.

Small Business Workbench

Pour rendre la solution plus utile et pour faciliter la collecte des données utiles (en évitant le besoin de re-saisies fastidieuses), ses concepteurs l'enrichiront régulièrement de nouvelles fonctions. Sont notamment envisagés des modules de facturation, de programme de fidélité, de gestion de paye, de suivi des stocks… En perspective, il s'agit donc de construire une offre de services globale que les institutions financières pourraient proposer aux PME, autour du « cœur » de prévision de leur trésorerie.

Les bénéfices pour les banques qui adopteront SBWorkbench sont doubles. D'une part, la mise à disposition d'une solution originale représente un important élément de fidélisation des clients ciblés (et, peut-être, de revenus directs si les services sont facturés). D'autre part, elles auront la capacité d'intégrer leurs propres offres au sein de la plate-forme pour, par exemple, proposer un ligne de crédit si un risque de manque de liquidités est prévu à un moment donné.

En synthèse, le concept de SBWorkbench n'est pas très original, puisqu'il ne fait en réalité que reproduire pour les petites entreprises ce que font de multiples solutions de PFM pour les particuliers. Mais il n'en est pas moins intéressant, bien au contraire : au vu des difficultés que rencontrent nombre d'entrepreneurs avec leur trésorerie, les banques ont là une excellente opportunité de renforcer leur rôle de soutien au développement économique.

A lire également à propos de Small Business Workbench : un article d'American Banker.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)