C'est pas mon idée !

vendredi 12 octobre 2012

Mobile, joli mobile, ai-je les moyens de m'offrir ... ?

Meniga
Parmi les innovations que je décris ici, ma préférence va toujours aux plus simples, qui sont aussi, malheureusement, les plus rares. Dans ce registre, on pensera nécessairement à (Bank) Simple ou à l'application "Impulse Saver" de Westpac. Meniga, éditeur islandais d'une solution de PFM en marque blanche, a peut-être trouvé la prochaine idée de cette série.

Pour mémoire, Meniga, lancée au début de l'année 2011 à Finovate Europe, est un des nombreux acteurs européens de la gestion de finances personnelles (PFM), introduisant une touche de ludification et un brin de fonctions sociales dans un univers souvent (un peu) austère. A l'occasion de la conférence "Next Bank Europe" à Rome, la jeune pousse présentait cette semaine la dernière version de son produit. Je n'étais pas à cet événement (hélas !) mais un tweet de la société a attiré mon attention :

Tweet de Meniga

Cette fonction "Can I afford it?" (qui,  en français, donnerait "ai-je les moyens de m'offrir ceci ?") – décrite comme mobile, simple et prédictive – est pour l'instant entourée d'un certain mystère et aucune référence n'y est faite sur le site de Meniga ni ailleurs. Mais son titre suffit à stimuler l'imagination et à spéculer sur les possibilités qui pourraient en être dérivées, quelle que soit la réalité de l'implémentation de la startup.

Avec la courte description proposée, le concept général est assez transparent : lorsque le consommateur s'apprête à faire un achat exceptionnel, il peut vérifier sur son mobile si celui-ci est en phase avec son budget ou s'il vaut mieux qu'il épargne avant de l'envisager. L'outil de Meniga étant conçu pour gérer les finances personnelles, il est aisé de supposer que l'évaluation de la capacité à dépenser peut se baser sur la situation actuelle des comptes de l'utilisateur, les objectifs budgétaires qu'il s'est fixé et ses comportements "habituels".

Au-delà de ce principe, il faut également se souvenir que la solution de Meniga est destinée à des banques, qui la mettent à disposition de leurs propres clients. Il pourrait donc être envisagé des extensions "commerciales" intéressantes. Par exemple, l'application mobile pourrait suggérer le recours à un crédit pour réaliser l'achat rêvé ou, dans le cas où l'option raisonnable est d'économiser, proposer de verser instantanément une somme donnée sur un compte d'épargne et planifier les virements suivants.

Dans le prolongement de la fonction "Safe to Spend" de (Bank) Simple, qui affiche les fonds disponibles sur un compte, et dans l'esprit d'un des brevets de Bank of America que j'évoquais récemment, la nouvelle option de Meniga s'inscrit parfaitement dans la logique cible du PFM, qui doit dépasser l'analyse des transactions passées pour fournir à l'utilisateur des moyens de piloter son budget vers l'avenir. L'idée de "Can I afford it?" est particulièrement brillante par la simplicité qu'elle introduit dans cette vision.

1 commentaire:

  1. C'est vrai que c'est intéressant, mais je me demande comment à quel point c'est fiable et précis. Comme vous le dites dans l'article, il y a beaucoup d'éléments à prendre en compte : soldes, budgets, mais aussi autres dépenses prévues...

    Belle idée en tout cas !

    RépondreSupprimer

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)