C'est pas mon idée !

dimanche 16 septembre 2012

Tendances à Finovate : sécurité, paiement, PFM

FinovateFall 2012
Une nouvelle édition de Finovate – la grande messe bisannuelle (aux États-Unis) de l'innovation technologique dans le secteur financier – vient de se terminer à New York. C'est l'occasion pour nous non seulement de découvrir quelques idées originales, la plupart présentées par des startups, mais également de faire un point sur les grandes tendances du moment, à distance.

Et, par rapport à l'édition de printemps, les préoccupations ont changé. Ainsi, parmi les 64 présentations, pas moins de 10 été consacrées à des solutions de sécurité ou de lutte contre la fraude. Le seul thème qui a réussi à accaparer plus d'attention est, inévitablement, celui des paiements, avec 14 sessions, dans des registres extrêmement variés, des porte-monnaie mobiles aux moyens de paiement pour les populations non bancarisées, en passant par le paiement de factures, les lecteurs de carte pour mobile... Dernier sujet du trio de tête, le PFM, qui tend aussi à être décliné dans diverses directions, par exemple pour les professionnels et petites entreprises ou vers le conseil financier...

Passons maintenant en revue les quelques nouveaux produits et services qui ont retenu mon attention (choix subjectif, donc !) parmi ces 64 sociétés participantes.

Credit Sesame
Credit Sesame n'est pas une nouvelle venue à Finovate (ni dans ces colonnes). Depuis 2 ans, son modèle d'analyse de la santé financière des consommateurs assortie de conseils leur permettant d'améliorer leur "score de crédit" continue à évoluer. Sa présence à New York était justifiée par l'ajout de fonctions de comparaison avec d'autres utilisateurs.

Grâce à ce service, il devient possible pour chacun de vérifier comment sa situation se positionne par rapport à celle des autres inscrits, éventuellement filtrés par zone géographique, groupe démographique, catégorie de revenus... et, le cas échéant, d'identifier et émuler les moyens de progrès qu'ils ont adoptés. Concrètement, ce sont par exemple des frais de crédit trop élevés qui pourront être détectés et déclencher un changement d'offre.

IDology
De nombreux sites (pas seulement ceux d'institutions financières) tentent de renforcer leurs processus d'authentification en demandant à l'utilisateur de fournir une information personnelle (le nom de son animal de compagnie ou la marque de sa première voiture...) en complément des classiques identifiant et mot de passe.

Malheureusement, ces informations peuvent souvent être obtenues facilement par les fraudeurs et elles ne constituent donc pas une barrière de sécurité très fiable. IDology propose de rendre cette méthode plus sûre en exploitant les données dont dispose l'entreprise sur ses clients (sans compromettre leur confidentialité). Au lieu de poser des questions "génériques", le système "ExpectID Enterprise" va sélectionner des sujets personnalisés, pour lesquels les réponses ne sont connues que de l'utilisateur.

Linkable Networks
La proposition de Linkable Networks n'est pas extraordinairement originale : il s'agit d'une des nombreuses plates-formes de "CLO" ("Card-Linked Offers" – offres liées à la carte) permettant de bénéficier de coupons de réduction et autres promotions simplement en payant ses achats avec la carte à laquelle ils ont été attribués.

Elle mérite cependant une mention ici parce qu'à sa démonstration à Finovate était associée MasterCard, qui a pourtant tout récemment annoncé le rachat de la société Truaxis, proposant un modèle assez proche et elle-même présente à l'événement ! Ces initiatives multiples ne font que confirmer l'intérêt que suscite ce marché tout juste émergent... Elles devraient logiquement commencer à attirer l'attention dans les départements de marketing.

Yodlee
Si les consommateurs sont (relativement) bien servis par leurs banques en matière de gestion de leurs finances personnelles, avec forces applications mobiles et solutions de PFM, il en va tout autrement pour les responsables de petites et moyennes entreprises.

Yodlee, qui domine le secteur de l'agrégation de compte pour les particuliers aux États-Unis, a décidé de s'attaquer à cette injustice. Et le service qu'a dévoilé la société dépasse largement la simple gestion de budget, puisque, outre les classiques fonctions de suivi et d'analyse des rentrées d'argent et des dépenses (sur les comptes détenus dans de multiples établissements, bien entendu), il prend aussi en charge l'émission de virements, les paiements de factures... et se transforme ainsi en solution complète de cash management.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)