C'est pas mon idée !

dimanche 3 juillet 2011

Brèves : The Logic Group, Starbucks, Cisco

Cette nouvelle série de brèves restera courte et légèrement à la marge des services financiers. Il y est en effet question de charité, de commerce de détail et de tablette pour les entreprises. Mais sachons garder un oeil sur le "reste du monde"...


The Logic Group
L'appel du gouvernement britannique à favoriser les dons aux associations caritatives fait son chemin : après une introduction sur les GABs de LINK, une option similaire va faire son apparition sur les terminaux de paiement installés chez les commerçants.

L'initiative est à porter à l'actif de "The Logic Group", qui va intégrer dans ses logiciels de point de vente une option de donation à l'organisme de charité "électronique" Pennies Foundation. C'est au moment de la saisie de son code confidentiel (pour un paiement par carte) que le client sera invité à offrir quelques pence à l'association, sans intervention du caissier.


Starbucks
Alors que les paiements sur mobile se dispersent tous azimuts, la solution propriétaire de la chaîne de cafés Starbucks surfe sur le succès et continue à évoluer. La nouvelle version de son application pour iPhone intègre désormais l'envoi de "bons cadeaux" à ses amis, qui vient s'ajouter aux fonctions existantes de cartes prépayées électroniques et de fidélisation.

Petite originalité du système, l'envoi peut être adressé à une adresse mail ou à un contact sur Facebook.

Il s'agit ainsi en quelque sorte d'une solution de transfert d'argent P2P ("pair à pair") par mobile. Les acteurs du paiement ne seront nullement inquiétés par cette solution qui reste en "circuit fermé" mais ils pourraient s'inspirer d'un modèle qui semble bien fonctionner... Notons également que Starbucks se flatte de développer ces offres (entre autres) grâce à la participation des clients à sa plate-forme de co-innovation MyStarbucksIdea.com.


Cisco
Un an après son annonce, la tablette Cius de Cisco devrait bientôt être disponible (le mois prochain, en principe). En attendant, une nouvelle brique de l'édifice a été dévoilée cette semaine sous la forme d'un AppStore dédié, baptisé Cisco AppHQ.

Fidèle à la cible d'entreprises du constructeur, AppHQ offre des fonctions avancées qui raviront les responsables de parc professionnel. Tout d'abord, les applications proposées au catalogue seront testées et validées avant leur distribution. Cette politique restrictive, semblable à celle appliquée par Apple sur son AppStore, comblera une lacune majeure (du point de vue des DSI) de l'Android Market (la tablette exploite en effet le système de Google).

En termes d'administration, AppHQ permettra de gérer finement les autorisations d'accès des utilisateurs aux applications, selon leur profil et, si nécessaire, par catégorie ou par origine des logiciels. Plus intéressant, les entreprises auront la possibilité de créer leur propre "store" privé au sein d'AppHQ, qu'elles pourront personnaliser à leur couleur et, surtout, sur lequel elles pourront déployer leurs applications internes.

Trop peu trop tard ? En dépit de ses arguments convaincants (dont ses fonctions de communication intégrées), la Cius donne l'impression d'arriver après la bataille : en un an, l'iPad d'Apple s'est imposé en entreprise et il sera difficile de revenir en arrière. Ce n'est pas avec un AppStore, certes bien conçu, mais strictement limité à la tablette (et excluant les smartphones), et encore moins avec une version de système Android (2.2) aujourd'hui dépassée que Cisco peut espérer s'imposer...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)