C'est pas mon idée !

lundi 13 juin 2011

Mariage chinois : carte de crédit et réseau social

Le fait est indéniable : les réseaux sociaux attirent les banques, qui rivalisent d'imagination pour profiter de leur popularité. Après les premiers pas des départements marketing, puis les initiatives plus ancrées dans les métiers de la banque (voir le cas de TooKam), c'est la chinoise China Merchants Bank (CMB) qui franchit maintenant un pas supplémentaire en annonçant la création d'une carte de crédit en partenariat avec le réseau social RenRen.

Le communiqué officiel est hélas avare de détails sur les fonctions "sociales" de la nouvelle carte, qui devrait être disponible dès juillet. Outre le fait qu'elle est "co-brandée" RenRen-CMB, la seule originalité dont il est fait état est l'intégration des services de géolocalisation mobile de RenRen. Le porteur pourra ainsi accéder à des informations détaillées sur les commerces présents dans son voisinage et profiter d'offres promotionnelles s'il enregistre un "check-in" sur le réseau social (un modèle qui rappelle les expérimentations en cours de Foursquare et American Express). Avec un petit effort d'imagination, d'autres options pourraient être envisagées, telles que le partage de "bons plans", voire des dépenses (à l'image du "défunt" Blippy), avec ses amis...

L'objectif pour la banque est clair : il s'agit d'attirer une nouvelle clientèle de jeunes (RenRen, parfois considéré comme le Facebook chinois, cible avant tout les lycéens et les étudiants). Du côté du réseau social, il s'agit d'étendre les possibilités offertes à ses membres et, ainsi, les fidéliser. Avec les rumeurs persistantes d'un futur moyen de paiement concocté par Facebook, l'avenir des services financiers sur les réseaux sociaux est peut-être en train de se dessiner...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)