C'est pas mon idée !

jeudi 14 avril 2011

Les assureurs développent de nouvelles applications mobiles

Pour les compagnies d'assurance, les applications mobiles sont aussi attrayantes que dans les autres secteurs mais les idées neuves restent rares. Deux exemples récents, très différents l'un de l'autre, démontrent que l'innovation (utile) est tout de même possible.


PruHealth
Dans le registre des usages "professionnels", PruHealth, branche santé de l'assureur britannique Prudential, propose désormais à ses agents et autres intermédiaires une application pour iPad qui leur permet de préparer un devis, personnalisable simplement et rapidement, et souscrire une police en temps réel.

Le logiciel a été conçu avec ses futurs utilisateurs, dont certains sont très demandeurs d'outils mobiles car leurs commerciaux se déplacent régulièrement chez leurs clients. Outre les devis et souscriptions, l'application intègre des informations sur les différents programmes et les options disponibles, ce qui en fait un support complet d'aide à la vente.


LV=
Du côté des particuliers, la nouveauté vient aussi de Grande-Bretagne avec l'application pour iPhone "My Car" de l'assureur "LV=" (Liverpool Victoria), destinée aux automobilistes.

Comme les autres initiatives du secteur de l'assurance automobile, "My Car" propose aux assurés de déclarer leurs accidents via leur mobile, avec les fonctions classiques de saisie des informations, d'ajout de photos... et, si nécessaire, de contacter un représentant de la compagnie.

L'inconvénient de cette catégorie d'applications est que leur utilisation reste très sporadique (pour la majorité des automobilistes qui n'ont que rarement des accidents, heureusement), ce qui risque d'en limiter l'adoption. Pour éviter qu'elle tombe dans l'oubli, "LV=" a donc introduit plusieurs fonctions qui rendent "My Car" utile tout au long de l'année (y compris pour les non clients) :
  • La fiche technique du véhicule, saisie par l'utilisateur ou extraite automatiquement des répertoires nationaux par la fourniture de son immatriculation.
  • Le calendrier des interventions (renouvellement de l'assurance, paiement des taxes, révisions et contrôles techniques...) et des alertes à l'arrivée d'une échéance.
  • La recherche géolocalisée de parkings, stations services, concessions... autour de la position de l'automobiliste.
  • Un suivi des conditions de trafic routier et des alertes en cas d'incident.
Ces outils complémentaires permettent à "LV=" de lutter contre la difficulté traditionnelle des compagnies d'assurance à établir et maintenir un "contact" régulier avec leurs clients. Le marketing n'est pas oublié dans cette stratégie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)