C'est pas mon idée !

vendredi 22 avril 2011

Jour de la Terre, de Google à Conix Consulting

Google Green
Aujourd'hui 22 avril était le Jour de la Terre à travers le monde, dédié aux efforts de sensibilisation aux problématiques environnementales. Google profite de cette occasion pour mettre en ligne un mini-site présentant ses actions dans le domaine.

Malgré la mauvaise note (avec cependant un bon classement en deuxième position) obtenue dans le dernier rapport[lien PDF] de Greenpeace sur les géants d'internet, quelques-unes des initiatives de Google pourraient inspirer toutes les entreprises opérant de grands centres de production informatique, dont font naturellement partie les institutions financières. Citons par exemple :
  • Une température de fonctionnement de ses data centers à 27°C, pour limiter les besoins de refroidissement ;
  • Un engagement de longue durée d'achat d'énergie éolienne en Iowa, répliqué récemment dans l'état d'Oklahoma ;
  • Le recyclage de 100% des équipements électroniques en fin de vie ;
  • L'utilisation d'eau recyclée pour le refroidissement (dans certains centres) ;
  • Une politique de compensation des émissions de gaz à effet de serre (GES) résiduelles, avec des initiatives "dédiées" (qui ne seraient pas entreprises sans la participation de "compensateurs") ;
  • La prise en compte du coût des émissions de GES dès la construction des centres de production ;
  • La mise en place de navettes de bus (propulsés au bio-diesel) pour les collaborateurs ;
  • Une vraie promotion des déplacements à pied, en vélo, en rollers..., avec des donations à des organisations de charité pour les déplacements "neutres en carbone".

Conix Consulting
A une toute autre échelle, je profite aussi de ce jour pour parler des actions que j'ai commencé à mettre en place (modestement) depuis 2009 au sein de Conix Consulting, la société de conseil où j'exerce mes activités professionnelles.

Partant du principe qu'on ne peut gérer ce qu'on n'a pas mesuré, notre première action a été d'évaluer nos émissions de GES. Dans notre secteur d'activité, ce sont les déplacements des collaborateurs qui en constituent la première source (plus de 90% du périmètre de mesure, qui inclut également la consommation d'électricité et de papier). Pour en estimer l'impact, nous avons donc conçu un outil dans lequel chaque personne de l'entreprise saisit chaque mois les déplacements qu'elle a réalisé.

En comparant les résultats de 2010 avec l'année précédente, il semblerait que cette seule action "sensibilisante" ait un effet positif puisque nos émissions (par collaborateur) liées aux transport ont structurellement diminué de 10%.

De plus, comme en 2009, nous compenserons volontairement nos émissions résiduelles avec le programme CO2 Solidaire du GERES, qui propose une approche originale de solidarité climatique avec les pays émergents (et qui a récemment reçu un prix[lien PDF] du Ministère de l'Ecologie).

Naturellement, il nous reste encore des moyens de progresser, ce qui est un engagement que nous avons pris et que nous renouvelons désormais chaque année. Et vous, que faites-vous pour l'environnement ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)